Poster un message

En réponse à :

editorial du 4 au 10 juin

lundi 6 juin 2011 par Radio-Grésivaudan

Tu appartenais définitivement à la race des c’est pas grave, des rigolos, la guitare, les moustaches et les bretelles étaient les signes visibles de reconnaissance. « Pour être drôle, il faut être vrai. Mais il faut aussi dépasser d’un soupçon cette vérité ». Armé de ce viatique, tu feras de l’accent paysan ce soupçon de dépassement prôné par Marie Dubas, et dans les cabarets rive gauche ou au petit conservatoire de Mireille présentera une galerie de portrait plus vrai que nature. N’ayant jamais eu d’amant (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don