Poster un message

En réponse à :

Editorial du 29 octobre au 5 novembre

vendredi 29 octobre 2010 par Radio-Grésivaudan

Ainsi donc, tout serait dit, si l’on en croit les gazettes bien pensantes. Il ne me resterait alors que mes yeux pour pleurer et l’encre de mon stylo pour déplorer la fin (provisoire ?) d’une bataille. La lutte continue me souffle mon voisin quasi sexagénaire en quête de reconnaissance professionnelle depuis 39 mois. Bon ! Mais entre temps que me mettre sous la dent qui justifie de noircir du papier dans l’espoir de susciter l’intérêt du lecteur, fut-il unique et bienveillant. Sachant que ma feuille (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don