éditorial du 1er mai

Chronique du 1er mai 2021

 Mois de mai...mai de tous les possibles, de tous les espoirs, mai des fleurs et des cortèges, des filles et des garçons sur les berges de l’amour, entre soir et matin…
Encore faut-il que rien ne grippe, que clones, mutants et avatars rentrent là d’où ils n’auraient jamais du sortir.
 Malheureusement les virus c’est résistant, même quand les porteurs sont hors service. Ainsi de ces généraux en retraite qui appellent l’armée à prendre le pouvoir
pour rétablir l’ordre, en guise d’anniversaire au putsch des généraux pour abattre De Gaulle, en mai 1958, ce qui ravit qui vous savez. L’ordre blond couve toujours et ronronne sous les linges de l’extrême droite.
« N’est-il pas possible d’envisager une société apaisée , une société d’entraide et de fraternité, où l’accueil de l’autre se substituerait à la haine de l‘autre, , où se forgeraient des projets communs, où la terre en partage fleurirait sous les soins attentifs des jardiniers humains , où les enfants grandiraient sans prothèses, les femmes sans mutilations et les vieux à l’air libre... »
Bien sûr, lorsque l’on lit ce qui précède on ricane et se moque des gentils rêveurs qui finiront comme tout le monde entre ...entre quoi et quoi au bout du compte ? Allez savoir ! Le pire n’est jamais sûr et la santé mentale est au bout du bouton de la fleur à éclore. On se bouge !
Encore faut-il résister à ces dérives sémantiques où nous mènent les logorrhées economistiques qui ramènent tout à l’ordre marchand des choses et des gens. Un exemple ? Vous rêvez de vacances en bord de mer, d’une chambre d’hôtel coquette et confortable où s’exprimer dans la tendresse et la joie...détrompez-vous. Vous apprenez par les médias que le taux de remplissage des hôtels est catastrophique . Remplissage, vous avez dit remplissage ? Ainsi nous en sommes réduits au statut d’unité de remplissage ? Alors allons jusqu’au bout du propos et parlons moderne :
« Bonjour Madame, je souhaiterais remplir deux chambres doubles pour le week-end de l’ascension, est-ce possible ? »
 Et pourquoi ne pas parler plutôt de taux de réservation, ou mieux encore de taux d’accueil ? Nous ne sommes pas des produits et je m’en voudrais de considérer mes copines comme des produits de remplissage. Il est vrai qu’il s’agit de statistique, mais la dérive est insidieuse où l’on a vite fait d’oublier que nous ne sommes pas des produits, mais des hommes et des femmes avec peines et joie, rires et larmes, désirs et projets.
Résistons à la chosification.
Tout n’est pas à vendre . Les (multi)marchands du temple occupent toute le place, à l’origine d’une paupérisation grandissante, dans un monde où les pauvres et le moins pauvres finiront par fournir la chair à bombes et à canons des conflits à venir. Après tout, c’est l’usage, non ?
A la relecture, tout ça fait vieux con. J’assume. Me pardonnerez-vous ?
Portez-vous bien ,
MA
11 Floréal 229

Alain Mittelberger

Alain nous a quitté. Nous perdons un ami.
Adhérent de Radio Grésivaudan et régulièrement présent sur notre antenne pour parler et défendre des sujets multiples. Nous sommes de coeur avec sa famille et ses proches dans ce moment difficile. Nous vous proposons de réécouter une émission où il était venu parler de son parcours de vie sur notre antenne.

CréationS radiophoniqueS

Dimanche 9 mai à 18h
Kinshasa, des histoires à nous
Ce documentaire audio de Sébastien Godret et Benjamin Bibas, mis en son par Sébastien Lecordier, a été réalisé dans le cadre de l’exposition « Kinshasa Chroniques » au Musée international des arts modestes de Sète (24 octobre 2018 – 2 juin 2019) et à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris (14 octobre 2020 – 11 janvier 2021). http://lafabriquedocumentaire.fr/production/kinshasa-des-histoires-a-nous/

Saturday Live Fever

Samedi 8 mai à 20h30

concert de Milva et Astor Piazzolla.

Une cassette audio retrouvée quasi miraculeusement dans les archives de la télévision japonaise NHK et mixée avec la bande son du film du concert ont permis à Mitsumasa Saito de retranscrire ce fabuleux concert enregistré à Tokyo le 26 juin au Nakano Sunplaza Hall lors de la dernière des quatre tournées effectuées au Japon par Astor Piazzolla
Retrouvez le dans Saturday Live Fever Bon concert.

Les Chansons de Papa

Chaque semaine vous retrouverez, des anciens du pays du Grésivaudan interviewé par Bernard Champelovier et des hommages aux grands de la chanson française.

Cette semaine hommage à Mouloudji

La vie locale

L’actualité du Grésivaudan et des agglomération de Grenoble et Chambéry La Vie Locale du 8 mai ( redif 9 mai)
+ JO de Tokyo, une athlète locale qualifiée
+ les amis de la terre contre des travaux à La Feclaz
+ Rencontre à la foire bio de Savoie à La Motte-servolex
+ Grenoble capitale verte européenne

Le son d’hier et d’aujourd’hui

Retrouvez exceptionnellement “Le Son d’hier et d’aujourd’hui”, l’émission qui porte bonheur, vendredi à 20h30.

regard’ailleurs

Cette émission est enregistrée en France et à l’étranger ; on y retrouve des expatriés, des écrivains-voyageurs, des projets solidaires, des immigrés habitant en France, des parcours de vie... dans une dynamique d’échange et de partage pour se découvrir soi à travers le regard de l’autre.
le vendredi 7 mai 13H30 : Aurélia Tazi
Aurélia Tazi a parcouru 600 km à pied en traversant l’Atlas marocain jusqu’aux dunes du Sahara avec ses trois filles de 4, 6 et 8 ans. De son aventure est né un film documentaire « Dis maman c’est encore loin le désert ? » J’ai rencontré Aurélia, chez elle à Marrakesh, a l’endroit même ou est née cette idée un peu folle de traverser les montagnes seule avec trois enfants.

Un autre monde

Jeudi 6 mai à 15H :
l’origine des mots
L’étymologie de notre vocabulaire est au cœur de l’enquête. Les racines grecques et latines de nos mots sont-ils la cause de la difficulté de la langue française ?

Les poules aussi ont des oreilles

De la chaleur humaine et de la musique pour tous les goûts !

Tous les vendredi soir de 18h à 19h, on vous propose de découvrir des artistes de tous horizons, pour toutes les oreilles à travers des chroniques mais aussi à travers des lives !!

Vendredi 30 avril 18h  : Concept Djiwidou
Rendez vous ce soir, en live, avec le Concept Djiwidou, qui prennent racine dans les musiques populaires de la Côte d’Ivoire des années 70 jusqu’à aujourd’hui. Ces 9 musiciens sont là pour vous faire bouger, bouger et vous faire valser les oreilles !!!

A cause de la situation sanitaire cela faisait longtemps que nous n’avions pas pu recevoir de groupes dans nos locaux. Nous sommes ravis de vous retrouver pour cette nouvelle édition. Et qui dit dit nouvelle édition dit aussi nouvelle formule !

La Télé au Placard

La Télé au Placard, c’est l’émission quotidienne de Radio Grésivaudan. Du mardi au vendredi de 10h30 à 12h en direct, rediffusée à 16h30. Elle donne la parole aux actrices et aux acteurs de la vie locale et culturelle du Grésivaudan !

Tout le programme de la télé au placard, les podcasts des 3 dernières semaines en cours !

L’ours et la carotte

L’ours et la carotte, un magazine d’environnement qui traite des grandes et petites questions liées à l’écologie pratique

Le mercredi 5 mai
brin de paille

Paroles

Paroles : émission consacrée aux écrivain et à leur rencontre. Une émission, un auteur, un livre.
le 2 em et 3eme mercredi du mois.

Mercredi 12 mai à 18H ( rediffusion dimanche 16 mai 14H)  :
rencontre avec
Estelle sarah Bulle pour Là où les chiens aboient par la queue Mercredi 19 mai à 18H ( rediffusion dimanche 23 mai 14H)  :
rencontre avec
Loo Hui Phang pour L’imprudence Mercredi 9 juin à 18H ( rediffusion dimanche 13 juin 14H)  :
rencontre avec
Wilfred N Sondé pour Un ocean, deux mers, trois continents

Soutenir par un don