Poster un message

En réponse à :

Editorial du 24 au 31 mars

lundi 27 mars 2017 par Radio-Grésivaudan

Ajouterai-je au paysage déplorable, au climat délétère du moment, mon propre désenchantement ? Si je suivais ma pente de l’instant peut-être sacrifierais-je à la facilité de l’amertume. Mais la découverte d’un reportage où François Fillon est confronté à quelques infirmières et aides-soignantes m’amène à réagir devant tant de morgue et d’indifférence compassée. Et je voudrais saisir cette occasion pour rendre hommage à ces femmes dont le dévouement et le professionnalisme inspirent respect et admiration. Et je (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don