Poster un message

En réponse à :

editorial du 26 novembre au 3 décembre

vendredi 26 novembre 2010 par Radio-Grésivaudan

Au lendemain du remagouillement ministériel entre amis, l’ex-ministre du travail, que les faits ont révélé menteur à plusieurs reprises, droit dans les yeux télévisuels, le ton grave, nous déclare qu’il est victime de la réforme des retraites. Un peu de décence, un peu de retenue, monsieur. Pesez les mots que vous utilisez. Les victimes de la réforme des retraites vous n’en n’êtes pas. Vous êtes seulement coupable d’avoir porté une réforme injuste dont les victimes seront celles et ceux qui n’arriveront (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don