Poster un message

En réponse à :

editorial du 12 au 20 mars

vendredi 12 mars 2010 par Radio-Grésivaudan

Manquer l’événement dont tout le monde parle, et au juste moment, voilà qui est navrant pour un éditorialiste. Prendre le train en marche, trois jours après un événement qui, de surcroît, n’arrive qu’une fois par an, ne fait guère sérieux. D’autant plus que tout a été dit ou presque. En conséquence vous comprendrez que je préfère m’abstenir plutôt que de rabâcher des commentaires plus ou moins pertinents dont vous avez été abreuvés toute la journée du 8 mars, Journée mondiale de la femme. Croyez bien que je le (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don