Poster un message

En réponse à :

ELYSIAN FIELDS, "The Afterlife"

La poésie des contrastes
jeudi 22 janvier 2009 par programmation

Ce disque comporte tous les bons ingrédients d’une pop-jazzy de qualité : sensualité, pudeur, classe et personnalité, univers digne d’un film noir où l’actrice principale serait Gene Tierney, dont le support serait une pellicule noir et blanc 16 millimètres, avec du grain, des contrastes assez forts et où toute la poésie des personnages et du jeu des acteurs donne corps à la dramaturgie. Je verrai bien un amoureux de la musique comme le réalisateur Jim Jarmush utiliser ces chansons là pour son (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don