editorial du 9 au 16 octobre

vendredi 9 octobre 2009 par Radio-Grésivaudan

Les unes de la presse mettent en avant certains sujets qui alors revêtent une importante considérable voir vitale, puis ensuite disparaissent au plus profond des interlignes des journaux. En ce moment, c’est l’affaire Mittérand qui monopolise toutes les rédactions, une affaire construite par l’extrême droite et de nombreux articles se sont engouffrés derrière sans relire le livre incriminé. Le sujet vital précédent n’étant plus qu’une vieille histoire sans importance. Peut-être ! Sauf qu’il s’agissait de l’arrivée imminente de la pandémie de la grippe A, que l’on nous promettait extrêmement dangereuse et pur laquelle le gouvernement français a dépensé des sommes considérables aussi bien en communication qu’en commande de vaccin. Ce passage à la trappe de l’information signifie-t-il qu’on nous aurait menti, la grippe A n’aurait rien de bien dangereux, ou est-ce de l’inconscience journalistique ?<br><br>


En tout cas, un certain nombre de citoyens dans plusieurs régions de France se sont réunis pour poser des questions, trouver des réponses... Ce fut le cas aussi dans le Grésivaudan qui a abouti à une réunion à Le Touvet, un lundi soir. Réunion d’autant plus importante après ce qu’a écrit la préfecture de l’Isère : " face à la menace de pandémie grippale du virus A (h1n1), le gouvernement entend mettre en place une réponse sanitaire évolutive exceptionnelle pour la période 2009-21-010. Dans ce cadre, il a décidé de préparer une grande campagne de vaccination pour cet automne " à cela s’ajoute : " la vaccination d’une partie de la population sur son lieu d’accueil ou d’activité ( écoles, maisons de retraite...) et la vaccination du reste de la population dans 20 centres collectifs ( en fait réquisitionné comme la salle du Bresson à Le Touvet) "
Ces éléments posent bien sûr de nombreuses questions :
<br>
+ qu’est-ce qu’une réponse sanitaire évolutive ? Mise en quarantaine, passage à la vaccination obligatoire, actions contraignantes... ?
<br>
+ c’est quoi une grande campagne de vaccination pour cet automne ? Un matraquage médiatique pour inciter à ? La distribution des vaccins à tous ? Pourquoi à l’automne ( pendant ou avant la présence de la grippe ) ?<br>
+ qu’est-ce qu’une vaccination d’une partie de la population sur son lieu d’accueil ou d’activité ? La présence de médecins du travail, de médecins scolaires en quels nombres ? Les personnes, les parents seront-ils prévenus à l’avance ? Y aura-t-il obligation ?
<br>
+ qu’est ce que c’est que 20 centres collectifs ? Pourquoi réquisionner ces 20 lieux ? Quelle nécessité, pourquoi ne pas passer pas son médecin traitant ?<br><br>

Autant de questions et bien d’autre qui parfois peuvent mener à la paranoïa. D’autant plus que nous savons que le vaccin contre la grippe A n’aura pas eu une phase de test suffisant, qu’il contient des adjuvants toxiques pour l’être humain ( comme l’aluminium) et qu’un certain nombre de faits ou de coïncidences posent questions :<br>
+ la campagne volontariste de vaccination est menée dans les pays producteurs de vaccin<br>
+ la signature d’un contrat entre le laboratoire français Sanofi-Aventis et les autorités mexicaines « pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe lors de la visite de Nicolas Sarkozy le 9 mars 2009 dans le pays où la grippe A va apparaitre " après" <br>
+ François Sarkozy, 47 ans, est le petit frère de Nicolas. Pédiatre de formation, il travaille depuis 2001 dans le secteur pharmaceutique. En 2005, il est entré au conseil de surveillance de BioAlliance Pharma en tant que vice-président dont le Président du Directoire et le directeur du Directoire sont 2 anciens de Hoechst Marion Roussel (aujourd’hui Sanofi-Aventis Pharma). François Sarkozy a aussi été Directeur Médical France pour Aventis Pharma et Directeur Médical et Pharmaceutique France pour Hoechst Marion (aujourd’hui Sanofi-Aventis Pharma)
<br>
+ En 1976 le cas de fort dix au New jersey, contamination de 200 soldats par une grippe expérimentale ( proche de h1n1) qui entraine une campagne de vaccination. Cette campagne va tuer de nombreux soldats.<br>
+ le souvenir de 2 événements : la pandémie de la grippe aviaire, la campagne de vaccination contre l’hépatite et ses conséquences.<br><br>

Nous pouvons donc légitimement nous demander si le poids des intérêts pharmaceutiques n’influence pas d’une certaine manière les choix opérés en matière de santé publique. Un certain nombre de citoyens en sont convaincus et ont déposé sur ciber@cteur un certain nombre de propositions d’action : pétition, lettre au préfet, courrier aux élus... D’autres ont décidé de porter plainte pour tentative d’empoisonnement.<br>

Ce sujet de la grippe A montre une nouvelle fois, qu’il est important pour chacun de se faire sa propre opignon, de ne pas suivre les unes journalistiques et de ne pas hésité à aller voir divers point de vue. Comme nous disait, notre professeur de français en terminale : " lisez beaucoup, toutes sortes de journaux ou de revues et surtout n’oublier pas de lire la presse que vous n’aimait pas, cela lave les yeux "<br><br>

E.L<br><br>

 

en savoir plus :

+ les questions posées à l’assemblée nationale :<br> pandémie, lute et prévention ; pandémie. lutte et prévention 2 ; grippe moins dangereuse ;<br>

+ construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe<br>

+ quand est apparue le virus de la grippe porcine, sa définition : oms ; alter info ; agora vox<br>

+ processus de fabrication d’un vaccin<br>

+ Interpellation des prefets sur le dispositif de vaccination contre la grippe H1N1 : courrier, pétition, explications.... sur ciber@cteur<br>

+ une lettre type pour les établissements scolaire, pour refuser une vaccination des enfants sans que les parents soient prévenus

+ La circulaire des ministères de la santé et des sports décrit l’opération prévu pour la vaccination