editorial du 6 au 13 janvier

vendredi 6 janvier 2012 par Radio-Grésivaudan

Et qui c’est qui s’y colle à l’éditorial le lendemain de Jour de l’An, c’est bibi…Et pourtant comme dirait mon cher Directeur, c’est un cadeau, oui, peut- être, mais un cadeau sinon empoisonné, du moins empoisonnant…

Car taper un éditorial sur un clavier d’ordinateur même pas fabriqué « chez nous » qui sera obsolète dans six mois et dont les composants pollueront un max (non, pas l’ami Max : un maximum) si ce n’est les prémices d’un programme Présidentiel, ça y ressemble.

Bon, commençons par le commencement.

Nous le terminerons par le terminement.

Au premier Janvier 2011, il y a 363 jours, nous nous posions entre autres questions existentielles, sans grande importances, comme le Budget, les emplois, l’avenir des Radios indépendantes et dont celui de Radio Grésivaudan …

Deux questions fondamentales :

  • Allions nous réussir à fêter les 30 années de notre Radio bien aimée ?

  • Galouzeau de V. allait il se présenter à la Présidentielle de 2012 ?

En un mot comme en cent, je peux répondre :

  • Oui à la première, et j’en ai rien à cirer à la seconde.

En effet, cette année 2011 restera, certe la plus chaude en température, mais aussi l’une des plus chaudes pour notre Radio, il y avait eu les Dix ans, puis les Vingt ans mais ces Trente ans et ses trente manifestations, amicales, festives, littéraires, musicales, culturelles, gouleyantes, internationales, résistantes… n’auront pas à rougir devant l’histoire…

« Cerises d’amour en robes pareilles

Tombant sous la feuille en gouttes de sang ! »

Je laisse à d’autres éditorialistes, bien plus savants que moi, le soin d’éditorialiser, et de bilanniser, avec leurs traditionnels marronniers, cette année 2011, pleine de bruits, de fureur (aïl !)de pitreries, d ’espoirs .

Je nous souhaite, une Bonne année Radiophonique et comme disait ma Grand-mère :« Et surtout la santé ! »

Nous en aurons besoin car : « Il va y avoir du sport … ! »

SP