editorial du 2 au 9 novembre

vendredi 2 novembre 2012 par Radio-Grésivaudan

Rude tâche que celle de celui qui doit, en quelques lignes, assurer l’incipit de sa station préférée . Que dire en effet, en ce début d’automne , qui ne soit le clonage de ce que l’on peut lire par ailleurs , à un moment où les médias, quel que soit leur support, s’acharnent à se copier mutuellement, comme si s’instaurait un nouvel ordre médiatique pour diffuser une même et unique parole. Couvertures interchangeables : Libé, Le point, le Figaro même combat. Il est vrai que la cohérence doit être recherchée au plus haut niveau , à celui des actionnaires majoritaires de ces gazettes qui, il faut bien le dire appartiennent au même monde, celui de la finance, fédérés par les mêmes intérêts à long terme. Et l’on ne peut s’empêcher de penser, mutatis mutandis, à ce que fut dans les années 20 le fameux mur d’argent, quand les socialistes voulurent soulager la dette(déjà !) en proposant l’adoption d’un impôt sur le capital.

L’adjudant-chef Copé appelle ses troupes à entrer en résistance et à descendre dans la rue- rien que ça - Les grands patrons lancent des ultimatums, les limonadiers annoncent un cataclysme social voilà ce qui arrive quand ce n’est plus la droite qui est aux manettes. Et ce n’est que justice car seuls les amis de M. Copé, c’est bien connu, sont légitimes pour exercer le pouvoir, la gauche ne s’en saisissant que par effraction et ses dirigeants ne pouvant être que des apprentis, même et surtout lorsque ses représentants appartiennent à une gauche sociale-démocrate plus dangereuse finalement qu’une gauche révolutionnaire minoritaire.

Mais les apprentis ne sont peut-être pas ceux que l’on croit. Dans la catégorie des apprentis les plus redoutables sont les apprentis sorciers , ceux qui , pour reconquérir le pouvoir, se contorsionnent pour se rapprocher d’une extrême droite dont les thèmes favoris enrichissent maintenant le corpus idéologique. Tous les moyens sont bons pour reprendre la main et réaliser le grand projet des conservateurs de tout poil : liquider une fois pour toute le modèle social français et établir urbi et orbi le modèle ultra-libéral anglo-saxon.

Fichtre ! me dit mon ami Marcel, quelle gravité, quel sérieux pour cette rentrée ! Secoue-toi mon vieux. Regarde-moi, plus compétitif que moi, tu meurs ! Fais comme moi et consacre toi à l’essentiel, sois positif et suis ce conseil affiché en vitrine par quelques boutiques spécialisées : « Testez le potentiel érotique de votre couple » . Avec Germaine on s’y est mis , mais on tatonne encore, pas comme le couple exhibitionniste Copé-Fillon, blanc bonnet et bonnet blanc, qui n’arrête pas de faire semblant et voudrait qu’on y croit.

Sacré Marcel !

MA

 


Soutenir par un don