editorial du 1er au 8 mars

vendredi 1er mars 2013 par Radio-Grésivaudan

Stéphane Hessel est mort.

« Créer, c’est Résister. Résister, c’est créer ! »

En conclusion de l’appel des Résistants de 2004. Les auditeurs de Radio Grésivaudan s’étaient habitués depuis prés de 10 ans, à cette accroche quotidienne : un bon slogan pour une Radio Indépendante et Citoyenne ! Et puis, édité par les Editions « Indigène » dans leur collection « Ceux qui marchent contre le vent » Monsieur Stéphane Hessel a publié ce texte fondateur « Indignez-vous ! », lequel se concluait par cet appel renouvelé :

« Créer, c’est Résister. Résister, c’est créer ! »

Monsieur Hessel fut lui-même surpris du succès planétaire de ce recueil. Ce jeune Monsieur de 93 ans, dont je n’avais jamais entendu parler, surgissait dans mon quotidien, comme « l’orange de Noël » de mon enfance.
Pour une fois la télévision me faisait un vrai cadeau. Son visage, son élocution, sa culture, sa modestie, son caractère, son message…

Et son histoire.

Subjugué vous dis je !

En si peu de mots, dire l’essentiel.

Alors que d’aucun voulait détruire le programme et les acquis du Conseil National de la Résistance, le citer en première page d’ « Indignez-vous ! ». S’indigner, lui le juif, de la situation en Palestine et militer sans cesse pour la Paix. Alerter les « hommes de bonnes volontés » comme le disait en son temps Primo Lévi, sur les dangers du Nationalisme, de la Xénophobie, du Racisme larvés et de la « bête » tapie dans l’ombre. Fustiger la : « Pensée productiviste, portée par l’Occident (qui) a entraîné le monde dans une crise dont il faut sortir par une rupture radicale avec la fuite en avant du « toujours plus », dans le domaine financier mais aussi dans le domaine des sciences et des techniques ». Et plus près de nous, participer au rassemblement des Glières, lui le résistant, en venant témoigner pour que, plus jamais des héros, morts pour la liberté, ne soient « récupérés » pour des ambitions politiciennes.

Les hommages se multiplient. Maintenant qu’il sait … son œil malicieux et ironique fera la distinction entre le « bon grain et l’ivraie » et si Dieu existe peut être lui lira-t-il quelques pages d’ « Indigne-toi ! ».

Il est bien temps !

A Dieu Monsieur Stéphane.

jpgb

Ps : Certains Internaute vilipendent sur des « blogs Internet », affublés de « pseudo », son action, ses ouvrages et plus particulièrement « Indignez-vous ! ». Ce n’était pas un saint...c’était un homme …mais quel homme ! Les lâches ont de beaux jours devant eux…