editorial du 19 au 26 novembre

vendredi 19 novembre 2010 par Radio-Grésivaudan

Informer ou désinformer tel était la question prémonitoire posée la semaine dernière dans cette même rubrique. Et quelques jours après, nous est proposé le spectacle télévisuel d’un président de la République répondant à des questions de journalistes. Quels rapports me direz-vous ? Peut-être celui relevé par un certain nombre de journaux sous un autre nom : l’intox. En effet, Libération a relevé neuf intox, Le Parisien en a compté cinq et Rue89 dix.
Des erreurs dues au trac à cause de l’événement ou face à la pugnacité des questions ? Oui ou non ?
Des sujets mal connus ou insuffisamment préparés ? Oui ou non ?
Des informations consciemment fausses afin de justifier des choix ? Oui ou non ?

Si chacun peut apporter sa propre réponse, nous sommes quand à nous, Dauphinois très fiers de savoir que le maintenant célèbre discours de Grenoble n’a d’autre origine que le tapage médiatique
des journaux de 20 heures de tf2 et france1. Tous les 2 unis pour inspirer au président de la République sa politique.
Les choses tiennent à peu de choses, un sujet passe en premier au journal et hop, des hommes et des femmes peuvent être déchus de la nationalité française. Un autre sujet, passe en tête, et hop, des familles entières expulsées. À partir de ce jour, je ne regarderais jamais plus les journaux télévisés de la même façon...
Mais localement, est-ce cela se passe de la même façon ? Les élus au pouvoir regardent-ils le journal de france3 pour inspirer leurs décisions politiques ?
Ou peut-être la première page du daubé : " la colère des pompiers isérois", "ils le frappent à coup de crosse", " Meylan, ils emportent le coffre-fort du quick", " un incendie détruit huit voitures", " Grenoble, attaqué séquestré, battu", " les nanotechnologies, l’electronique un avenir radieux pour l’Isère "...
Intox, information ou désinformation ? Oui ou non ?

Et si l’inspiration leur venait en écoutant la radio ? ....

E.L