editorial du 15 au 22 janvier

vendredi 15 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan

Ceux qui nous gouvernent nous prennent-ils pour des demeurés, pour des ignares pour des sans jugeote, en un mot comme en cent, ceux qui nous gouvernent nous prennent-ils pour des cons ?
La question mérite d’être posée, nous la posons.
S’il est bien une constante de la pensée conservatrice nationale, c’est de considérer le peuple comme infantile par nature et susceptible en cas de crise grave et de fortes tensions de fournir de bons boucs émissaires.

Les comparaisons sont éloquentes qui privilégient les références au monde animal. Rappelons- nous "les Français sont des veaux" et plus tard ," les Français sont des moutons" tout juste bons à bêler de la République à la Nation, cornaqués par de mauvais bergers. Bovins ou ovins, à la limite, cela est préjudiciable à l’image et aux performances de notre beau pays, mais il y a plus grave : les travailleurs français sont des feignants. A entendre nos élites gouvernantes, on ne serait pas étonné d’apprendre qu’il y en a même qui lisent la Princesse de Clèves en cachette dans les cabinets pendant les heures de travail, que certains n’hésitent pas à se bousiller une main dans un engrenage pour rester chez eux, payés à ne rien faire.Si l’on ajoute que la grande majorité d’entre nous arrive à la cinquantaine sans Rolex, et que l’on compte sur les doigt d’une seule main ceux qui savent situer les îles Caïmans sur une carte, il faut bien avouer que le tableau est désolant et qu’au lieu de se vautrer dans le chômage les feignants que nous sommes devraient plutôt renoncer à la pétanque et aux trente-cinq heures qui vont avec.
C’est pourquoi on frémit à la lecture des dernières publications de l’Insee et des fonctionnaires d’Eurostat. C’est à se demander si ces institutions ne sont pas des nids d’ex-bolcheviks maquillés en néo-libéraux. Qu’apprend-on ?
> Contrairement à ce que l’on nous serine en boucle les Français travaillent plus que les Allemands ( 1559 heures annuelles contre 1432) et ce malgré les 35 heures ( qui ne sont qu’une référence légale à partir de laquelle sont décomptées les heures supplémentaires, ce qui explique la hargne du MEDEF qui souhaiterait que l’on travaille plus pour gagner pas plus voire moins)
> Les tavailleurs français sont parmi les plus productifs du monde et les plus productifs d’Europe : Soit 100 l’indice de productivité des 27 pays de l’Union européenne ( chiffres 2008) la France est à 121, l’Allemagne à 107, le Royaume uni à106.8, l’Italie à 109,7 etc.. sans parler des ex pays de l’est dont la productivité se situe entre des valeurs de 40 à 80. Le plombier polonais peut aller, le pauvre, se rhabiller.
> Les salariés français sont trop payés ? Si l’on se réfère au salaire annuel brut moyen la France est à 32413 euros, l’Allemagne à 40200, le Royaume uni à 46051, la Belgique à 38659, le Danemark à 53165, la Finlande à 36114.
> La protection sociale coûte trop cher (en % du PIB) ? France : 31,2 -Danemark 30,7- Allemagne 29,5- Royaume uni 26,3. Bien qu’en tête, rien qui mérite les cris d’orfraie habituels.
> L’indemnisation du chômage plombe les dépenses consacrées à la protection sociale ? En pourcentage elle en représente 7,3% en France - 8,3 en Allemagne- 9,2 au Danemark- 11,9 en Belgique- 12,5 en Espagne-mais 2,6 dans le paradis britannique, pays qui a un des plus fort taux de pauvreté en Europe.

Arrêtons-la ces épouvantables informations qui rapellent que l’anti-France n’a pas dit son dernier mot.
 

Mais, entre nous, ceux qui nous gouvernent ne nous prennent-ils pas pour des etc,etc, etc...?

La réponse est oui.

M.A

 

 


Soutenir par un don