editorial du 14 au 21 novembre

vendredi 14 novembre 2014 par Radio-Grésivaudan

A nos amis
A l’heure ou d’autres parlent de plugs anals, je vais parler de traité politiques internationaux et de prospective sociale. Comme il ne devrait plus y avoir personne qui lit au delà d’une première phrase comme celle-là, je peut me lâcher : Le rapport entre les deux éditos ? : Y’en à qui vont l’avoir dans’l’cul ...
Et c’est parti :
J’ai une bonne nouvelle : Rémi Fraisse est mort dans le respect de la loi !
Rémi Fraisse, pour ceux qui reviennent de vacances sur Mars, c’est un militant écolo, opposant à la construction du barrage de Sivens, tué par un gendarme mobile. Rémi est mort. Mais dans les clous. Car, oui, l’état à le droit de tuer des manifestants.
Et Nanard Cazenevue, chef des flics, à bien raison de dire qu’il ne s’agit pas d’une bavure.

 Vous trouvez que j’exagère ?
 Voici l’article 62 du traité de Lisbonne :

 « Article 62 - Droit à la vie
 1. Toute personne a droit à la vie.
 2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté. »

 Jusque là, rien d’anormal, au contraire. Mais il y a un MAIS :

 « La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. »
Et la définition de "Insurrection" étant très ... souple" (Le Larousse dit "Insurrection : Opposition vivement exprimée ), une manifestation non autorisé peut tout à fait être qualifié d’insurrection. Il suffit pour ça que quelques excités jettent des pierres.

On peut même les fournir, si besoin.

L’état, qui , je le rappelle (ou vous l’apprends) en est à plus de 200 morts & autres bavures depuis 2002 (Résumé ici, et version longue par là). L’état à bien reçu le message lancé par le "comité invisible" à l’occasion de l’affaire de Tarnac avec leur livre "L’insurrection qui vient" Et comme les manifestations contre les grands projets inutiles (Aéroport Notre-Dame-Des-Landes, Barrage de Sivens, Chantier de L’OL Land, ...) se multiplient, on va, malheureusement, avoir d’autres Rémi Fraisse dans les mois à venir...

Et ne pensez pas que l’Isère sera épargnée.
Entre le TGV Lyon-Turin et le Centre Parcs des Chambaran ... nous avons notre lot de grands projets inutiles et imposés ou seul l’action de terrain est entendue. Aux chambaran, les trois commissaires enquêteur on rendu un avis négatif.
Réponse de l’état : Que les travaux commencent !
Sur le Lyon-Trurin, les opposants ont montré que la ligne existante peut satisfaire la demande.
Réponse de l’état : On préfère payer 30 milliards d’euros pour un projet livré dans 30 ans (Et bousiller les sources et les terres agricoles)

Alors oui, l’insurrection arrive. Car c’est la seule forme d’opposition a laquelle la jeunesse croit. Ces insurrections, partout (Athènes, Tahrir, Taksim, Madrid, Wall Street, Oakland, etc), sont le pendant du rejet de la classe politique et des les élections. Et je vous rappelle aussi, que le traité de Lisbonne et son article 62, c’est la réponse de nos élus au référendum sur la constitution européenne de 2005 :
"Le peuple à dit non, nous représentants de ce peuple, disons oui à ce même texte (Dont on à subtilement changé le nom, pour pas que ça se voit)."

Soyons clair : Ceci n’est pas un appel à la violence. Ceci est une prophétie un édito.

HL