amap du Grésivaudan

vendredi 5 octobre 2007 par Radio-Grésivaudan

Les Amaps ou comment sauver l’agriculture paysanne ?

Effet de mode ou véritable prise de conscience...les AMAPs fleurissent dans le Grésivaudan. AMAP, comme Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne, quand des consommateurs se regroupent pour soutenir et valoriser une agriculture qui se meurt.
Un engagement qui se traduit, chaque semaine, par la livraison de paniers de légumes de la ferme. Un contrat solidaire, basé sur un véritable engagement financier des consommateurs, qui payent à l’avance. Le problème aujourd’hui, c’est que la demande grandit plus vite que l’offre. Difficile de trouver des producteurs...Pour plus d’informations sur les Amaps, rendez-vous sur le site de l’Alliance : http://www.alliancepec-rhonealpes.org/

avec
André Belon, militante et administratrice à l’association Alliance paysans écologistes et consommateurs de l’Isère.
Bernard Dupeloup de l’Alliance.
Gilles Thilly, maraîcher à Villard Bonnot.
Serge Gourin et Marie-Noelle Crésy producteurs de pain à la ferme de Montrond au Pinet d’Uriage.
Pierre Germain, producteur de pain bio à St Baldoph en Savoie.
Gilbert Perrin, maraîcher bio sur la commune de Paneze.
Olivier Dufour, Sylvain Cathébras, de l’amap du Pré de l’eau de Montbonnot.
Fanny Chevalier et Corinne, de l’Amap de Pontcharra et d’autres amapiens...


Reportage sur L’AMAP