Une nouvelle aventure : rester au pays

mardi 15 mars 2011 par Radio-Grésivaudan

Après les vagues massives d’immigration clandestines depuis le Sénégal en 2006, des associations et des ONG se mobilisent aujourd’hui pour inciter les jeunes à faire leur vie au pays.

Au Sénégal, très rares sont ceux qui n’ont pas un parent, frère, oncle, tante, père ou cousine ayant tenté l’aventure migratoire vers l’Europe. La France est une des destinations privilégiées des candidats à l’immigration. Alors que certains tentent leur chance par la voie légale, d’autres sont prêts à tout pour rejoindre les rives européennes. Ceux-là prennent des risques inconsidérés, bravant l’océan à bord de pirogues de fortune, ils affrontent son immensité et la violence de ses tempêtes. D’autres optent pour la voie du désert, un cheminement tout aussi semé d’embûches, de milliers de kilomètres à parcourir, de frontières à traverser, de mauvaises rencontres à surmonter, de faim, de soif et de bien d’autres dangers encore sur la route vers l’Eldorado.

Devant l’ampleur et le désastre provoqué par cette situation, certaines personnes ont décidé de se mobiliser. Se préoccuper de ceux qui ont échoué au péril de leur vie et au prix de sacrifices énormes et donner un avenir aux autres, aux candidats potentiels, à ces jeunes qui tournent leur regard vers l’Europe.

Avec Simon Lazare, directeur intérimaire de Caritas.

Avec Victorine Ndiaye, présidente de l’association Linguire île du Saloum.


ecouter l’emission