Un collectif contre les réformes de l’Education Nationale

mercredi 28 janvier 2009 par Radio-Grésivaudan

« Ecole en danger », « Sauvons l’école publique », voilà des slogans qui vous sont peut-être familiers. Ils sont écrits sur des banderoles, tendues devant de nombreuses écoles de la vallée. C’est pour dire non aux réformes du Ministre de l’Education Nationale Xavier Darcos, que des enseignants, des parents d’élèves, des élus, des directeurs d’école, ont décidé de s’unir. Parce qu’ils tiennent à leur école, ils ont créé un collectif. Le collectif Sauvons l’Ecole Publique Grésivaudan se mobilise. Objectif : informer les autres parents d’élèves, les autres élus, les autres enseignants. Dans le dossier de cette semaine, un certain nombre de membres du collectif prennent la parole. Ils dénoncent des mesures prises sans concertation. Ils pointent du doigt des réformes en cascade qui mettent l’école en danger. Et la liste est longue. Difficile alors d’aborder la totalité des mesures qui les mettent en colère. Nous tenterons d’en comprendre certaines, et surtout, les membres du collectif expliqueront pourquoi ils s’y opposent. Suppressions massives de postes, suppression des IUFM, suppression des RASED, suppression des cours le samedi matin, mise en place du fichier Base Elève, et j’en passe... l’Education Nationale est en train de subir de profonds changements. Des changements qui dérangent, notamment au sein du collectif Sauvons l’école publique Grésivaudan.
www.sauvonslecolepubliquegresivaudan.wordpress.com
Avec :
Philippe Volpi, maire de La Terrasse
Laurent Beaumont, parent d’élève
Isabelle de Lillo-Roux, parent d’élève et élue
Camille Manneville, parent d’élève
Karine Alpanez, parent d’élève et présidente de l’association des parents de La Terrasse
Des enseignants membres du collectif Sauvons l’école publique Grésivaudan


sauvons l’ecole