Seules et immigrées, à l’encontre des stéréotypes

vendredi 3 décembre 2010

Nasima Moujoud, aujourd’hui anthropologue et maître de conférence à l’Université Pierre Mendès France de Grenoble, travaille sur les questions de genre et de migrations. Sa thèse qu’elle a soutenue en 2007 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales s’intitulait « Migrantes, seules et sans droits, au Maroc et en France ». Elle s’intéressait aux femmes marocaines immigrées venues seules en France, et non pour le regroupement familial, comme l’imaginent un grand nombre de personnes.

MP3 - 21.5 Mo
nasima_moujoud