Pourquoi pas oser l’Habitat Groupé.

vendredi 15 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan

En prenant de grands raccourcis avec l’histoire, les hommes se sont regroupés pour habiter autour d’un clocher et pour travailler à proximité de celui-ci.
Au fil du temps, nous en sommes arrivés à créer des agglomérations surdimensionnées où l’homme se retrouve plus ou moins isolé de son lieu de vie avec un travail éloigné.
Le coût du logement étant aujourd’hui une préoccupation pour tous. Le prix de l’immobilier a beaucoup augmenté et l’accès à la propriété devient difficilement accessible pour les revenus moyens. Le logement social lui même n’est pas accessible pour la part la plus démunie de la population.
Dans ce contexte économique peu favorable, les projets d’habitats groupés permettent des économies de moyens sur différents plans.
Il permet aussi à chacun de se réapproprier ses besoins : logement, vie commune, proximité sociale, gestion de sa propre dépendance pour les personnes âgées, investissement personnel dans la création de son cadre de vie, etc.
Nous vous proposons dans ce dossier trois expériences d’habitat groupé.
Avec :
Robert CHARTIER, pour « un habitat groupé autogéré » dans le quartier des béalières à Meylan.
Frédéric SABOURAULT, Directeur des APAC de l’association «  villages et quartiers solidaires ». www.les-apac.org
Christiane CHATEAUVIEUX, adhérente à l’association «  les habiles ».
Thomas BRAIVE, membre fondateur de l’association « les habiles ».

www.alpesolidaires.org/habitats-groupes

www.habitatgroupe.org ; www.habicoop.fr ; www.village-vertical.org

www.habiter-autrement.org ; www.terredeliens.org ; www.cravirola.com

www.codha.ch ; www.ateliersdelacitoyennete.net


ecouter le dossier