Pierre Rabhi.

vendredi 20 mai 2016 par Thomas Courtade

C’était vraiment une Rencontre improbable, celle de Pierre Rabhi et François Albrieux. L’un utopiste, initiateur de l’agroécologie et du mouvement Colibri, et l’autre dirigeant d’une société et président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises. La rencontre devant un parterre de dirigeants des petites et moyennes entreprises, des représentants d’associations, d’étudiants, de chercheurs et d’élus de l’agglomération grenobloise. Elle a eu lieu le 17 mars 2016 à l’Institut de la Géographie Alpine et était animée par L. Gwiazdzinski son directeur.

Organisée par le réseau citoyen de Grenoble, la conférence avait attiré de nombreux jeunes, ce qui avait ravi Pierre Rabhi. puisque le changement passera sans doute par eux. Il a rappelé ensuite les thèses développées dans Le monde a-t-il un sens, co-écrit avec J-M Pelt, : il a fallu de la coopération et de l’associativité pour que le monde advienne ; or les humains ont instauré des oppositions et des fragmentations dans ce monde et aujourd’hui l’humanité détruit ce à quoi elle doit sa propre existence. La modernité et ses miracles technologiques ont modifié la perception que nous avons du monde, mais notre système est fragile ; nouveau Prométhée, l’homme moderne a une vie qui repose sur des artifices qui lui font oublier la réalité biologique et naturelle. On ne peut continuer ainsi, la terre est aujourd’hui vue comme une richesse à exploiter et la croissance marque sa destruction au nom du profit. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si l’on veut changer ou disparaître ; la planète, elle, survivra, peut-être pas l’homme, qui est en train de détruire ce qui pourrait contribuer à sa survie. Il y a donc nécessité d’une mondialisation de cette conscience de la fragilité de la vie, il ne s’agit plus de rafistoler sans cesse le système, mais d’être capables d’une Sobriété heureuse, ce qui marquerait un changement de paradigme.

Alors, est il trop tard pour sauver notre terre mère ? Est ce une utopie que d’imaginer un avenir radieux ? Réponse d’un paysan pas tout à fait ordinaire...

 

en savoir plus sur la rencontre :

Lien vers la vidéo de la conférence de Pierre Rabhi du soir à l’amphithéatre Weill de l’UGA

IMG/mp3/lvl_dossier_2016_05_20_pierre_rabhi.mp3
télécharger

Soutenir par un don