Mort de la rue.

vendredi 15 janvier 2016 par Thomas Courtade

Vivre dans la rue tue. Encore aujourd’hui, en France, à Grenoble et partout.
le collectif « Mort De Rue » a été créé pour donner des obsèques dignes à toutes celles et ceux devant lesquel-les on passe sans regarder, celles et ceux qui meurent dans la solitude et l’indifférence. Ce collectif a aussi pour objet de faire le lien avec les vivants, les proches, les amis, les familles et interpeller par une commémoration annuelle, en été, tous les 3 juillet, dans le centre-ville de Grenoble pour commémorer les morts et interpeller sur les conditions de vie des habitant-es de la rue, pour que toutes et tous soient respecté-e-s et reconnu-e-s.
Avec :
Jo Briant, du CIIP.
Clair Cuenot, du Collectif Mort de Rue.
Christian Denis, du Collectif Mort de Rue.
Témoignages des habitants non abrités.

IMG/mp3/lvl_dossier_2016_01_16_mdr.mp3
télécharger

Soutenir par un don