Les sentiers de la dignité

vendredi 10 février 2017 par manon

Du 6 au 11 septembre, Mountain Wilderness et l’association Point d’Eau, centre d’accueil de jour agréé par la Fondation Abbé Pierre, ont organisé une traversée du Vercors par les Hauts Plateaux et les crêtes du Balcon Est avec un public en situation de précarité. Cinq personnes, d’origines culturelles diverses (Baloutchistan, Guinée, Hongrie et un franco-belge-kabil) ont ainsi pu s’immerger au cœur de la montagne, se rencontrer, se retrouver, se reconnecter en pleine nature. C’est en mobilité douce, dans le cadre de la campagne Changer d’Approche, que les participants ont accédé aux espaces montagnards.

Point d’Eau est un centre d’accueil de jour pour personnes en grande précarité, spécialisé dans l’hygiène, la santé et le travail sur l’estime de soi. Ce dernier objectif est mis en œuvre depuis plus de 20 ans grâce à des sorties en montagne en randonnées ou en raquettes. Le projet de traversée du Vercors est venu naturellement comme une suite à ces actions du quotidien.

L’objectif était de vivre une expérience positive des groupe en milieu naturel, en dépit des différences culturelles, identitaires, linguistiques, spirituelles des participants. Lors de la randonnée, ils ont assisté à des rencontres, une entraide et une ambiance joyeuse. L’itinérance, les apports en connaissance du milieu naturel ont servi de support aux échanges et surtout suscité la curiosité des participants.

Les ambitions du projet étaient de venir en soutien à des personnes vivant dans l’isolement pour leur permettre de retrouver leurs propres ressources et d’accéder à un épanouissement au travers d’une expérience aux dimensions sportives, humaines et sociales. Le désengagement des institutions de droit commun et la marginalisation sont des problématiques inhérentes à la vie dans la rue. Au travers de cette action l’objectif visé était de permettre une remobilisation par l’investissement dans le montage et la réalisation du projet.

Grâce à un itinéraire adapté, chacun à pu, à son rythme et en fonction de ses conditions physiques, effectuer l’intégralité du parcours. Les temps d’échange ont permis à chacun d’évoluer à l’allure qu’il souhaitait tout en respectant les règles de sécurité et le collectif. Ce fut probablement le sujet principal de frustrations et de tensions au sein du groupe, entre les différentes perception et ambitions des participants, du défi sportif à l’immersion en nature.
L’effort physique demandé a amené une réflexion quant à leurs capacités. Certains, peu sportifs, ont pu se dépasser et identifier les éléments représentant des freins (surpoids, cigarette, consommation d’alcool...). D’autres, néophyte en montagne, ont démontré une agilité et une aisance déconcertante, acquérant un statut de meneur permettant d’entraîner le groupe et de se découvrir une autre place.

La volonté était de profiter de la situation géographique de Grenoble qui fait de la montagne un espace accessible et ainsi d’agir sur le territoire local. Le massif du Vercors est un environnement à la fois connu, puisqu’il est visible depuis l’espace urbain et inconnu, car beaucoup n’ont jamais accédé à ce massif. Les multiples pas, cols, crêtes, haut-plateaux et balcons que nous avons traversés leur a permis d’acquérir une bonne connaissance de la montagne. Beaucoup ont souligné l’immensité et la beauté de la montagne, du bien être qu’ils ressentaient lorsqu’ils se trouvaient sur ses sentiers et de l’importance de la préserver.
L’approche en mobilité douce non polluant et à un coût tout à fait abordable leur permettra peut-être de se rendre à nouveau dans les lieux parcourus durant cette traversée.

Avec :
Richard Diot , Directeur de l’association Point D’eau
Gaël Oriol, éducateur
Fabrice Vaccari , Accompagnateur en Montagne

IMG/mp3/invite_la_vie_locale_2017_02_11.mp3
télécharger