La réussite économique dans les quartiers prioritaires de la ville A Chambéry

vendredi 25 novembre 2016 par Radio-Grésivaudan

La réussite économique dans les quartiers prioritaires de la ville
A Chambéry :Chambéry le Haut, Chantemerle, Le Piochet, La Cassine, Le Biollay, Bellevue.

Les contrats de ville reposent sur 3 piliers :
Le développement de l’activité économique et de l’emploi, la cohésion sociale et le cadre de vie et le renouvellement urbain.
Le contrat de ville intègre des mesures pour encourager la création et le développement des entreprises, soutenir le commerce de proximité et l’artisanat.
Ils assurent par ailleurs une présence de Pôle emploi et des missions locales dans chaque territoire prioritaire, la mobilisation d’au moins 20 % des contrats aidés et des aides à l’emploi pour les jeunes des quartiers, et le développement d’un soutien actif à l’entrepreneuriat.

Le contrat de ville prévoit les mesures de soutien aux équipements sociaux, culturels, sportifs, et aux associations assurant le lien social sur le territoire. Ils assurent un investissement complémentaire des partenaires du contrat de ville dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la justice.

Les contrats de ville programment les créations d’équipements, la mobilité dans le parc résidentiel et l’installation de nouvelles activités dans le quartier. Ils détaillent les initiatives prises pour l’amélioration des relations entre la police et la population. Enfin, dans les territoires qui bénéficient du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), les contrats déterminent les objectifs opérationnels de transformation du quartier et de mixité sociale.
 
Nous avons invité des structures et des créateurs d’entreprise de la région de Chambéry afin de discuter de la réussite économique dans les quartiers prioritaires.
Ils nous expliquent leurs idées de départs, les difficultés rencontrées et les aides reçues/apportées.

Avec :
L’association Posse 33 :
El Heidi Kanfar, président de l’association et Mo, salarié
L’association a fêté ses 20 ans l’année dernière
Ses objectifs sont de développer le rap, d’aider les groupes et les jeunes à s’insérer, produire autres groupes de rap.

L’ADIE de Grenoble :
Alain Gutierrez, responsable développement et bénévolat

L’Adie est une association reconnue d’utilité publique qui aide des personnes éloignées du marché du travail et du système bancaire à créer leur entreprise et ainsi, leur propre emploi grâce, au microcrédit.

L’Adie a été créée en 1989 par Maria Nowak qui a adapté à la France le principe du microcrédit. Ce mécanisme financier est inspiré de la Grameen Bank créée au Bangladesh par Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006 et a largement fait ses preuves dans les pays en voie de développement, en Asie, en Afrique et en Amérique Latine. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le monde vivent de leur travail grâce à ce type de financement.

Julien Montfalcon : a lancé activité de création de costumes

Jennifer Pelletier : chef de projet Cités Lab Chambéry métropole, lancé depuis le 3 octobre.

CitésLab est un service d’accompagnement à la création d’entreprise existants. Ils interviennent en amont du processus de la création d’entreprise : au stade de la détection et de l’amorçage.

Les chefs de projets du réseau CitésLab ont pour mission de favoriser la création d’entreprise par les habitants dans les quartiers prioritaires Politique de la Ville.

A ce jour, Jennifer Pelletier, de Cités Lab a rencontré une quinzaine de personnes
Elle a aussi organisé une journée itinérante en bus a travers les quartiers, et avec eux, une quinzaine d’acteurs de la création d’entreprise (société de portage salarial, pole emploi, etc). L’idée étant de rencontrer les porteurs de projet de création d’entreprise.

Fabienne Julienne : lance son entreprise de réinsertion professionnelle dans le quartier de Bellevue, à Chambéry.

IMG/mp3/lvl_dossier_2016_11_26_zus_chambery.mp3
télécharger

Soutenir par un don