La Croix Rouge

lundi 15 avril 2013 par Radio-Grésivaudan

24 juin 1859 : Acte fondateur de la Croix-Rouge à Solférino.

Témoin de la bataille de Solférino, un citoyen suisse, Henry Dunant, improvise des secours avec le concours des populations civiles locales. L’aide humaniste apportée aux soldats des deux camps sans discrimination est l’acte fondateur de la Croix-Rouge.1863 : Création du CICR. Le Comité international et permanent de secours aux blessés militaires (futur Comité International de la Croix Rouge), est fondé en 1863 autour des idées de Dunant. Il parvient en quelques mois à réunir 16 Etats au sein d’une conférence diplomatique, qui aboutit à la signature de la première Convention de Genève. Henry Dunant obtient avec Frédéric Passy le premier prix Nobel de la paix en 1901 et est ainsi considéré comme le fondateur du mouvement de la Croix-Rouge internationale.
Depuis plus de 150 ans la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, présente dans 187 pays, œuvre non seulement sur les champs de bataille, mais au secours de toutes les victimes des violences, des discriminations sociales, de la pauvreté, de la précarité sanitaire, de la malnutrition, de l’illettrisme.

Dans le Grésivaudan, l’antenne grenobloise a projeté une équipe à Crolles. Si les actions de la Croix-Rouge à Grenoble répond aux besoins d’une ville « plate forme de l’immigration », avec ses spécificités, l’équipe crolloise répond notamment aux demandes des institutions et collectivités locales en matière de formation au secourisme et à la manipulation des défibrillateurs récemment installés. Elle répond également aux besoins croissants en denrées alimentaires pour les plus démunis, propose une aide à l’habillement avec sa « vesti boutique » , et se propose d’organiser bientôt des ateliers d’alphabétisation en direction des étrangers, illettrés, primo arrivant, etc. Enfin, il existe une Croix-Rouge Jeunesse, visant à sensibiliser les jeunes des écoles à la non-violence, au respect de la différence, au comportement altruiste.

La Croix-Rouge manque cruellement de bénévoles et forme les volontaires, même si elle recherche également des compétences particulières. Pour les bénévoles, c’est aussi l’occasion parfois, de sortir de leur propre solitude, de se créer un réseau de fraternité, de valoriser une expérience en aidant les autres.

Avec :
Nicolas Kauffmann, responsable de l’antenne Croix-Rouge de Crolles.
Marie-Christine Olivier, directrice départementale de l’action sociale.
Lionel Boutille, benévole chargé des formations et opérations d’urgence ; chef d’intervention.


ecouter le dossier