L’IVG

mardi 23 décembre 2014 par Radio-Grésivaudan

Un enfant, si je veux, quand je veux…

Cette émission est dédiée à l’IVG , rend hommage aux féministes et à celles et ceux historiques du Planning Familial, du Mlac, de Choisir, le Gis, qui ont conquis de haute lutte, la légalisation de l’avortement devenu dans les textes officiels IVG. Leur mémoire est précieuse.
Saluons aussi le courage de Mme Veil dont la loi fut promulguée, le 17 Janvier 1975, après des débats houleux ,violents et passionnés à l’ Assemblée Nationale, autorisant pour la première fois en France, les femmes à interrompre leur grossesse, sous contrôle médical, pour des motifs non thérapeutiques.
Cette loi, adoptée à l’essai pour 5 ans avant son vote définitif en 79, ne crée pas un véritable droit pour les femmes, seul leur situation de détresse permet le recours à l’IVG , mais elle reconnaît cependant leur liberté à décider de l’acte . C’est là, une exception française .
Aujourd’hui, La loi Veil a 4O ans. Au fil du temps et de son acceptation par la société , des nouvelles législations et techniques médicales l’ont modernisé .
l’IVG est un acte courant puisqu’une femme sur 3, de toute origine sociale, y a recours au moins une fois dans sa vie . Le nombre d’IVG reste stable, environ 220.000 par an, on note une légère augmentation en 2013 en raison de la controverse sur les pilules de 3° et 4°génération. Toutefois, l’avortement ne se substitue pas à la contraception. 
Pour autant, l’accès à l’IVG reste parfois problématique pour les femmes. C’est le constat qui a été rendu au Gouvernement en 2013 par le Haut Conseil de l’Egalité entre les femmes et les hommes qui préconise des recommandations autour de 4 axes :
-Faire du droit à l’IVG un droit à part entière,
-Rendre visible l’information pour faciliter l’entrée dans le parcours des femmes,
-Proposer une offre de soins qui permette un accès rapide à l’IVG , avec le choix de la méthode, la gratuité et la confidentialité,
-Repenser à tous les échelons la gouvernance de l’IVG afin de faire évoluer le système de soins actuel.
Qu’en est-il du parcours des femmes à Grenoble et en Isère ? Qu’en disent elles ? Comment le vivent les praticiens et les acteurs de l’IVG ? Quelles analyses font ils de leurs pratiques ? Comment attribuer à l’IVG un statut d’acte médical comme un autre, en faire un droit comme un autre ?
Enfin, du côté des adolescents et des temps d’ éducation à la sexualité dans les établissements scolaires : comment on aborde ces questions avec les jeunes filles et jeunes garçons ?

Pour débattre de ces questions, nous accueillons :
Anaïs, Agricultrice et féministe.
Aurélie Finkel, Médecin au Planning Familial de L’Isère, au centre IVG du CHU de Grenoble, au Centre de Santé « Les Géants » à Grenoble.
Cristèle Carrier, Conseillère au Planning Familial de l’Isère.

IMG/mp3/des_gens_dans_la_vie_01_01_15_ivg.mp3
télécharger

Soutenir par un don