KAWAII Stylochord

indus électro

jeudi 4 décembre 2008 par prog

La Loutre et Big Bisous sont tombés dans un chaudron de sangria, à Kawaiiland, leur terre natale, quand ils étaient petits. Depuis, incapable de se couler dans le moule du bon petit Kawaiien modèle, ils vivent en marge de la société.

C’est après avoir refermé le livre "Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, Ministre des libertés policière" de Jean-Jacques Reboux et juste avant de regarder le docu-fiction "Poison d’avril" de William Karel que m’est parvenu pour une première fois entre les oreilles ce mini-cd de Kawaii. Cette première phrase mérite à elle seule bien des explications. L’ouvrage en question relate l’arrestation abusive de son auteur, victime du jugement arbitraire d’un policier faisant suite à une infraction imaginaire et débouchant sur des violences (physiques et psychologiques) de la part des "gardiens de la paix". Le docu-fiction, lui, se place au coeur du service de la rédaction des actualités d’une chaîne imaginaire (mais si proche de TF1...) les semaines précédent le premier tour des élections présidentielles de 2002, courant après l’audimat et participant de façon (in)directe et insidieuse à la montée du sentiment d’insécurité. Mais, pourquoi vous raconter tout cela ? Tout simplement parce que la musique de Kawaii aurait pu servir de bande-son à écouter lors de la lecture du livre de Jean-Jacques Reboux et souligner quelques passages de l’oeuvre télévisée de William Karel. Enfin, l’appellation de "mini-cd" est on ne peut plus adaptée puisque les 5 titres sont livrés sur une galette de 8 centimètre de diamètre (au lieu des 12 centimètres standards).