Jean-Philippe Viret/Edouart Ferlet/Fabrice Moreau "Le temps qu’il faut"

Trio Jazz

samedi 25 octobre 2008 par Les ateliers pédagogiques : François

On serait cinéaste, on écouterait Peine perdue, qui ouvre ce disque magnifique, on aurait le titre et le sujet d’un film. Ce se-rait le générique, envoûtant de mélancolie, avec une montée de violente espérance, comme dans le poème d’Aragon que chantait Léo Ferré. Le Temps qu’il faut pose cette question, taraudante en musique, où la souffrance est belle, forcément.

Le trio qu’ont constitué ces trois exceptionnels musiciens - le contrebassiste Jean-Philippe Viret, le pianiste Edouard Ferlet et le batteur Fabrice Moreau - prend à bras-le-corps le problème posé par la multiplication exponentielle du trio de jazz. Pour ne pas se perdre dans la masse sans trop se distancer du goût du public, il faut mettre la composition au premier plan. Les trois musiciens s’y emploient, avec un bonheur égal, dans des mélodies qui empoignent, des couleurs qui s’insinuent sous la peau, des improvisations au coeur battant. Un disque aussi intelligent et aussi sensible, ça se salue. Edouard Ferlet s’y confirme comme un pianiste de très grande taille, au toucher chargé d’émotion et de vraie grandeur, celle de l’esprit.

Pour écouter

label : O mélisse Music
distribution : Abeille musique