Jacques Ginet

065. Jacques Ginet

lundi 2 juin 2014 par Radio-Grésivaudan

Jacques Ginet est né dans une famille d’horticulteurs pépiniériste depuis 3 génération. Le fondateur de l’entreprise était son arrière-grand-père (création en 1885 A SMH) qui a eu à son palmarès les réalisations de :
Parc Paul MISTRAL pour l’expo de 1925
Divers jardins alpins dont Chamrousse, le Lautaret, St Pierre de Chartreuse.

Professionnellement, Jacques Ginet a été militant au syndicat des Horticulteurs et Pépiniéristes de l’Isère (actuellement Union des producteurs) comme son père et son grand-père. A Gières il a fortement agi pour le fleurissement de la ville avec l’obtention de la première fleur l’année de son départ vers Fontaine. A Grenoble il me s’est intéressé à la Protection biologique Intégrée et l’a fait progresser jusqu’à la quasi suppression de tous les produits phytosanitaires traditionnels.
Mais il est en même temps plutôt opposé à la culture biologique car il pense que ce principe relève plus de croyance et de sectarisme que de réalité scientifique. Pour lui un produit reste un produit. Bio ou traditionnel, il a un impact sur la santé et sur l’environnement. L’objectif de la PBI est d’éviter d’avoir recours à des produits. C’est une tout autre façon d’aborder la question.
Par ailleurs, il s’occupe du compostage des déchets végétaux produits aux espaces verts.
Là aussi ma façon de voir est différente des actions publicitaires pour le compostage individuel.

Dans sa vie personnelle, Jacques Ginet a beaucoup pratiqué la randonnée en montagne moyenne et haute ainsi que le ski alpin et le ski de randonnée. Son activité professionnelle l’a contraint à abandonner ces activités en 1980. Ensuite il s’est initié à la voile dériveur catamaran et planche pendant ses vacances. Enfin, pour des raisons familiales à des sports plus faciles à pratiquer sur des durées très courtes, il s’est mis à pratiquer le vélo et le ski de fond. Et pour finir, Jacques Ginet pratique a nouveau l’escalade pour garder un peu de souplesse et de résistance physique.

Comme passion permanante, Jacques Ginet, depuis une vingtaine d’années s’intéresse à la macrophotographie. Cette activité est complémentaire de son intérêt pour la PBI qui nécessite des connaissances en entomologie qui l’intéresse aussi comme amateur ou néophyte.

Totalement passionné, il s’intéresse à tout ce qui touche à la nature, la vie, les paysages, l’environnement.A toutes de belles choses à découvrir comme il dit. Il s’est ennuyé comme un rat mort au lycée alors qu’il s’est « éclaté à l’école d’horticulture » et dans d’autre types de formation ou d’apprentissage. Et bien qu’ayant une opinion politique il n’adhère ni ne milite à aucune formation politique.

IMG/mp3/lvl_invite_jacques_ginet_2014_05_31.mp3
télécharger