Ignace Pitet

lundi 5 mars 2012 par Radio-Grésivaudan

Le 27 janvier 2010, Ignace Pittet, 66 ans, est arrivé à Bruxelles, après 1500 Km et 65 jours de marche, débutée le 1er novembre à Pontcharra (Isère). Sur son bâton de pèlerin trois mots résument sa démarche : « Partage & rencontre ».

L’homme a un parcours singulier. Etudiant en philosophie et en théologie en Suisse, il a été un temps ermite dans les Cévennes avant de s’installer en Haute-Savoie.

C’est au cours d’un voyage aux Etats-Unis, sillonné en stop, qu’il rencontre sa femme. A leur retour, au début des années 1980, le couple, parent de trois enfants, s’installe, après quelques pérégrinations, en Haute-Provence où Ignace, grâce à sa formation d’arboriculteur, vend des fruits sur les marché.

Il a d’ailleurs rédigé un livre intitulé « Paysan dans la tourmente » (éd. de L’Harmattan, 2004), dans lequel il dénonce les effets de la politique agricole commune. Sur le chemin vers Bruxelles, il a défendu les valeurs du « solidarisme » : « Un projet de société, projet de lutte contre la pauvreté, prônant une économie solidaire délaissant le productivisme aveugle. [...] Le bonheur est dans la main tendue à l’autre, dans la proximité et la fraternité. »

(présentation par : http://marcheurs.blog.pelerin.info/temoignage/ignac-pittet-marche-solidarisme/)

Prochainement, Ignace Pittet publiera « Ecologie et Solidarité, un projet de société pour le bonheur de l’Homme », ajoutant à la fameuse devise Liberté Egalité Fraternité le terme de Solidarité