High Tech U

samedi 17 mai 2008 par Radio-Grésivaudan

Du 9 au 11 avril, STMicroelectronics et Soitec, en collaboration avec le groupe Grenoble INP ont suscité des vocations de scientifiques et d’ingénieurs parmi les étudiants de seconde de deux établissements d’enseignement secondaire le Lycée Mounier et le Lycée du Grésivaudan), en déployant pour la deuxième fois le programme SEMI "High Tech U".
L’année dernière, lorsque la fondation SEMI avait proposé de déployer pour la première fois en Europe le programme « High Tech U » créé aux Etats-Unis, tous les partenaires avaient espéré que cette démarche serait bien reçue par les étudiants, mais personne n’avait osé escompter un tel succès obtenu.
Tous les étudiants qui ont participé disent que le programme a atteint ou dépassé leurs attentes.
Non seulement 94% des étudiant ayant répondu à l’enquête finale de satisfaction disent être maintenant plus intéressés par les carrières des sciences et de l’ingénieur, mais 83% disent qu’ils ont une meilleure compréhension des voies d’enseignement conduisant à une carrière dans les hautes technologies.
"High Tech U" créé et mis en place par la fondation SEMI (l’association mondiale représentant les fournisseurs d’équipements et de matériaux pour l’industrie du semiconducteur), a pour but d’accroître l’intérêt des étudiants pour les disciplines scientifiques et technologiques.
Il s’agit de démystifier ces filières de formation en apportant un éclairage complémentaire aux étudiants qui, pour certains, ont tendance ces dernières années à s’en écarter.


Avec
Eddy Blokken, directeur technologie et standart chez SEMI.
Gérard Matheron, directeur du site STMicroelectronics de Crolles.
Les étudiants du Lycée Mounier et du Lycée du Grésivaudan.
Nadine Deschatres, adjointe au proviseur du Lycée du Grésivaudan.
Jacques Aubry, Inspecteur de l’Academie de Grenoble.
Pierre Benech, responsable du site de Minatec.
Stephane Hubac, employé de STMicroelectronics.
Danielle Thomas, retraitée de STMicroelectronics.


High Tech U