Femmes SDF, femmes en errance

lundi 21 octobre 2013 par Radio-Grésivaudan

« L’intelligence a-t-elle un sexe ? ’’ est le thème de la Quinzaine de l’Egalité Femme Homme initiée par le Conseil Régional de Rhône-Alpes en partenariat avec les acteurs associatifs de la région. Débats, émissions, reportages aux programmes des radios associatives de Rhône-Alpes. La table ronde "Femmes SDF, femmes en errance" a été réalisée par radio Gresivaudan dans ce cadre.

Dans le cadre de la quinzaine de l’égalité hommes/femmes, et en partenariat avec le Conseil Régional, nous allons aborder cette semaine dans le cadre d’une table ronde, les situations des femmes SDF, femmes en errance :
Être à la rue ne signifie pas forcément vivre dans la rue. Être "Sans Domicile Fixe" implique de ne pas avoir de logement fixe, et c’est le plus souvent synonyme d’errance géographique, mais aussi d’errance psychologique. Qui dit femmes en errance, dit errance différente et donc stratégies spécifiques pour, entre autres, se protéger. C’est bien cette approche genrée qui nous intéresse ici, qui fait la particularité de l’errance au féminin.
Trouver un emploi, trouver un logement, ne représentent pas les seules clés pour sortir de la galère. Dans « Femmes en errance », Marie-Claire Vanneuville, co-fondatrice et ex-directrice de l’association Femmes SDF, écrit : « Leur problème n’est pas une question d’insertion, mais d’existence ».
Entre recherche d’invisibilité et perpétuelle fuite en avant, les femmes en galère, les femmes à la rue sont difficiles à saisir. Les profils sont différents, les parcours ne se ressemblent pas forcément, mais la réalité est la même pour toutes : être une femme à la rue est la conséquence de souffrances profondément enfouies et suscite des modes de vie et des comportements spécifiques. C’est cette question que nous allons aborder.
D’abord, avec la diffusion d’un reportage avec Isabelle, 41 ans, femme en galère, qui connaît la rue depuis l’âge de 13 ans. Nous l’avons accompagnée dans son quotidien pendant deux semaines, entre rendez-vous administratifs et médicaux, et retrouvailles avec les copains de la rue.
Nous aborderons ensuite la question de l’errance féminine aujourd’hui avec des personnes qui fréquentent ces femmes régulièrement. Que signifie être une femme à la rue ? Quelle place est laissée à la féminité ? Quelles sont les réalités de la galère au féminin ? Qu’est-ce qui est mis en place pour accompagner ces femmes ? Nos invités apportent leurs expériences et leurs regards...
Avec :
Maïwenn Abjean, directrice de l’association Femmes SDF à Grenoble
Marina Quénard, qui fait les maraudes à la Croix Rouge de Grenoble depuis 5 ans et Isabelle,

IMG/mp3/dossier_lvl_2013_10_19_femme_sdf.mp3
télécharger