Editorial du 20 au 27 mars

vendredi 20 mars 2015 par Radio-Grésivaudan

Lettre ouverte à ceux qui ont peur du Front National

Le front national ...
Chez beaucoup de candidats aux prochaines élections , il remplace toute réflexion. Leur programme se limite à "Houlàlà le Front National"
Parler politique, pour eux, se résume à dire "Attention le Front National". Si tu dis ça ... le Front National. Si tu ne fais pas ci ... le Front National. Regardez Manuel Vals, toutes ses interventions, plutôt que de justifier la trahison de la loi Macron, se finissent par ... le Front National. Une des, rare, variation à ce discours, c’est de critiquer l’abstention : Si je m’abstiens : je fais monter le Front National. En pourcentage, peut-être, mais pas en voix.
Voila les scores du FN aux élections depuis 30 ans :

Houla ... ça monte dangereusement !
... et voila les mêmes scores, en nombre de voix :

 
J’ai colorié en bleue les élections législatives (pour comparer ce qui est comparable).
Source : le monde

Conclusion : Non le Front National ne progresse pas ! Pas en nombre d’électeur. Seulement en pourcentages de votes exprimés. Et c’est bien là le problème :
Tant que les élus seront centré sur les mêmes thèmes (Y’a un facho qui veut me piquer mon boulot) le désintérêt pour la politique montera aussi. Ou plutôt le désintérêt pour les élections. Car oui, on peut faire de la politique en dehors des élections (c’est même le meilleur endroit !)

Prenez, par exemple la loi Macron.
Regardez cette vidéo, Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail y explique, avec humour, ce qu’il pense de cette merde

Convaincu ?
Eh bien, pour faire de la politique, je vous propose d’aller manifester le 9 avril contre la loi Macron.
Ce sera beaucoup plus utile que d’aller voter ce week-end !

HL

* PS (pour ceux qui sont favorable au Front National)
Bin, quoi ? vous vous attendiez à ce que l’on dise du bien du FN sur le site web d’une radio associative de gauchiste cosmopolites ?
Allez plutôt ici *