EMISSION DU 10 OCTOBRE 2019 : Le QI Gong

lundi 14 octobre 2019 par Herve Nicole

- Le Qi Gong pour quoi faire ?
- Comment cette pratique nous aide à retrouver notre souffle vital ?
- Quel est le lien avec la médecine chinoise ?

avec notre invité :

Eric LATIL,

diplomé d’un CQP WUSHU de la FFKDA, diplômé de la Fédération Internationale de Qi Gong de Santé, 2eme DAN, Formé à l’école des Temps du Corps (Qi Gong et Méditation)

Le principe du Yang Sheng repose sur la mise en circulation du « souffle vital pour nourrir la vie ».

Il se compose d’un ensemble de mouvements, de postures, d’auto-massages et de techniques de respiration.

Avec la pratique, il prépare l’esprit au calme intérieur, il favorise le relâchement des tensions musculaires, l’assouplissement et la détente du corps.

En complément, le Yang Sheng prépare à la méditation ou la pratique artistique (danse, musique, théâtre, chant…) avec grande sensibilité énergétique et dans une conscience globale.

Le Qi comme souffle vital

Tout au long de son histoire, la pensée chinoise désigne le qì comme un souffle vital à la circulation alternée yin/yang, inspiration-expiration. L’idée s’inspire de l’image de la brume qui se faufile entre les objets de la nature, de la vapeur qui sort des bouches ou émane de la chaleur des marmites, ou encore des nuages qui se forment et se défont. Ce souffle animerait et accompagnerait la naissance, l’existence et la mort dans un cycle permanent de renouvellement. La philosophie taoïste et la médecine traditionnelle chinoise en font une sorte d’essence immatérielle, invisible et inodore, qui anime et réchauffe les corps selon un mode de circulation précis. Le fœtus recevrait des deux parents le souffle primordial (yuanqi 元气), de sa vie fœtale le souffle prénatal (jīng 精), à partir desquels va s’élaborer son propre qi grâce à l’activité du dantian situé au bas-ventre. Durant l’existence, le qi se formerait aussi à partir de la digestion et de la respiration, pour alimenter la conscience, la pensée et la spiritualité sous forme de qi spirituel (shén 神). Il se manifesterait, au sein du corps humain, à travers cinq grandes fonctions : la vitalité, le mouvement, la protection, la transformation et la chaleur. Dans la médecine traditionnelle, l’état pathologique serait engendré par une mauvaise circulation du qi, ou par la circulation d’un qi nocif. Elle désigne alors un qi favorable à la bonne santé, et un qi vicié qui engendre la maladie.

Une pratique authentique

Le Qi Gong ou le Tai Ji Quan est basé sur des mouvements souples et lents qui favorisent la circulation de l’énergie par le relâchement du corps et le calme du mental. Ces arts énergétiques peuvent être pratiqués à tout âge et ne demande aucun pré-requis.

Sa pratique régulière lutte efficacement contre les effets du vieillissement et convient particulièrement pour les personnes hyper actives ou désireuses de s’accorder un moment pour soi et retrouver des sensations favorisant l’écoute corporelle et spirituelle.


IMG/mp3/respirez_vous_etes_filmes_2019-10-11.mp3
télécharger

 

Pour plus d’informations, merci de nous adresser un mail à l’adresse suivante : cultureqi@gmail.com ou 07 66 55 32 94
 


Soutenir par un don