Do make say think "Other Truths"

Post Rock

jeudi 15 octobre 2009 par prog

Sixième opus pour la formation culte, parmi d’autres, du label Constellation. Quatre titres seulement (mais de 10 minutes en moyenne) sur ce Other Truths à sortir en octobre. Groupe constant dans le domaine du post rock, Do Make Say Think devrait encore une fois, faire preuve de la maîtrise de son art. A noter la présence sur les vocaux de membres de The Akron Family et Lullabye Arkestra. Le label offre en téléchargement gratuit un sampler de l’album.

"Do make say think "fait partie de ces groupes dont beaucoup ont déjà entendu parler, sans jamais avoir tendu une oreille sur sa musique. On appelle ça une crédibilité qui s’étale au-delà du seul cercle d’initiés. Et pour cause, dans le petit monde du rock instrumental souffrant des à prioris alimentés par un post rock souvent trop cérébral, peu parviennent à marier avec autant de talent des influences psyché, jazz, punk, et electro. C’est ce bouquet garni qui permet aux Canadiens d’accoucher de compositions toutes en progression, à la fois mélodiques, bruitistes, et intelligemment construites, comme si les instruments prenaient eux-mêmes la parole pour nous raconter de passionnantes histoires. “Other Truths”, et ses quatre longs titres (”Do”, “Make”, “Say”, “Think”) produits une fois encore par le groupe pour affirmer toujours plus une réelle identité sonore, ne déroge pas à cette règle qui prévaut maintenant depuis 1997. C’est donc tout au long de mouvements humbles et spontanés, bien que dépassant généralement les dix minutes, que Do Make Say Think étale son savoir faire de chef d’orchestre capable d’emmener des bases post rock vers des contrées qui lui étaient jusque-là peu accueillantes, mais désormais charmées par cette approche harmonique, mélodique, et ces changements de rythme toujours bien amenés. Seulement alors, en récompense de préjugés bien vite ravalés, la bonne âme convaincue apprécie la multitude de détails, cette manie de jouer sur les contrastes que le groupe se plait à cultiver, et remarque les contributions vocales pourtant discrètes des chanteurs de The Akron Family et Lullabye Arkestra. Ainsi, Do Make Say Think, jamais masturbatoire sur la forme mais infiniment pointilleux sur le fond, se démarque de l’intelligentzia rock rebutante en offrant à sa musique un reflet naturel et humain, identique des deux côtés du miroir. Le rock a droit lui aussi à sa grande musique.