« De Kaboul à Marseille, vu du Grésivaudan »

jeudi 29 avril 2010

Nafi Nassim a fui son pays, l’Afghanistan, pour la première fois en 1980, avec sa fille. En tout, elle le quittera trois fois clandestinement, y laissant des proches morts, d’autres disparus. En 1982, elle arrive en France et tente de reconstruire sa vie d’exilée, en tant qu’infirmière. Une quinzaine d’années plus tard, après maintes surprises et douleurs, elle décide d’écrire un livre : « De Kaboul à Marseille, voyage d’une afghane ». C’est pour parler de ce livre et témoigner de sa situation et de son pays que Nafi Nassim est venue au collège du Touvet, pour s’adresser à des élèves de 3e.

AVEC : Nafi Nassim, exilée d’Afghanistan, auteur du livre « De Kaboul à Marseille » Corine Schmitt, professeur de français au collège La Pierre Aiguille du Touvet (38) Michel Tourneux, professeur de philosophie, mari de Nafi Nassim et secrétaire de l’association « Solidarité Provence Afghanistan »


nafinassim