Comment se maintenir en bonne santé

Jeudi 18H/19H ( tous les quinze jours )

jeudi 14 juin 2018 par Radio-Grésivaudan

« Comment se maintenir en bonne santé ? » est une émission animée par Pierre LEROUX et Pierre PYRONNET, tout deux impliqués dans l’accompagnement du plus jeune âge au plus grand âge…

Jeudi 14 et 28 juin 2018, nous aborderons : Mieux Vivre et bien vieillir en EHPAD et recevons 3 invités :
Colette JAY - Directrice de l’EHPAD « Villa du Rozat » 38330 Saint-Ismier
Pascal LE FLEM Directeur de l’EHPAD Foyer Notre-Dame 73800 Les Marches
Bernard Michon Vice-président du Grésivaudan à la solidarité et à la cohésion sociale au conseil départemental de l’Isère et maire de 38420 Revel



Initiateur de la relaxation bio-dynamique Pierre PYRONNET est intervenant pour les seniors sur les questions de bien-être, respiration et psychomotricité. Il bénéficie d’une expérience de 35 années de pratique des arts martiaux, (Aïkido). Il est aussi Maître praticien en technique de développement personnel (PNL). Pierre PYRONNET approfondit en permanence ses connaissances en Tai Chi Chuan, Yoga, Chi Gong, Shiatsu, Do-in, Bio-énergie et médecine chinoise. En 2001, il développe une approche qui relie la communication interpersonnelle et humaine à la gestion des énergies internes.En 2003, Pierre PYRONNET élabore une nouvelle méthode corporelle de bien-être, qu’il nomme : la relaxation bio-dynamique, (gymnastique de libération des tensions mentales et corporelles s’appuyant sur la conscience de clefs harmoniques entre respiration, mobilisation articulaire, relâchement musculaire, et redynamisation du corps par des techniques de conduites énergétiques internes et externes). Par son parcours riche d’évènements notamment en matière de santé au travail,

Pierre LEROUX est Somato-Thérapeute, il apporte des Conseils sur les postures : « Comment améliorer ses postures dans sa vie quotidienne ? », et « Comment se débarrasser des mauvaises habitudes pour en adopter de nouvelles bienfaisantes ? ». Il utilise des techniques d’étirements et de micro étirements afin d’apaiser les tensions tissulaires et soulager le mental. Il est possible par la respiration d’assouplir ses articulations, de faire le plein d’énergie, et de se soulager les douleurs physiques et même psychiques. La respiration a une caractéristique particulière du fait que l’on ne s’arrête jamais de respirer, ainsi on agit avec le souffle en le retenant et le régulant, inspiration nasale et expiration buccale. En fait la respiration est le relai intime entre le moi profond et le corps. La respiration se modifie en fonction du contexte, elle témoigne de la façon où nous accueillons les émotions. Le corps émotionnel est l’interface indispensable et nécessaire entre le corps physique et le corps mental, c’est pourquoi, pour exprimer les émotions, on utilise des expressions telles que « l’avoir en travers de la gorge », « en avoir plein de dos », « avoir un nœud à l’estomac », etc…




 


Jeudi 14 et 28 juin 2018, nous recevons 3 invités :

- Colette JAY - Directrice de l’EHPAD « Villa du Rozat » 38330 Saint-Ismier,

j’ai 57 ans, je suis mariée, maman de deux grands enfants et grand-mère de trois adorables bambins.

Je travaille dans l’EHPAD la VILLA DU ROZAT depuis son ouverture en juin 1991 et j’occupe le poste de direction depuis le 31 juillet 2000.

De formation droit et comptabilité, j’ai d’abord travaillé en réassurances puis dans un groupe de retraite et prévoyance. Quand j’ai eu connaissance du projet de maison de retraite à St Ismier, j’ai postulé pour un emploi administratif en lien avec la comptabilité et c’est ainsi que j’ai occupé pendant 9 ans un poste de secrétaire comptable puis d’adjoint de direction.

Ce choix professionnel a été guidé par mon attrait pour les personnes âgées. C’est un public auprès duquel je me sens bien, je me suis toujours sentie bien puisque adolescente déjà je fréquentais régulièrement le club du 3ème âge de ma commune, participant aux kermesses, aux tournois de belote et même aux sorties….

J’ai la chance de diriger un EHPAD à taille humaine (51 résidents) dans lequel la diversité des tâches qui m’incombent ne saurait laisser de place à l’habitude ou à la lassitude.

Aujourd’hui je travaille à 40% dans le cadre d’un temps partiel thérapeutique et je suis aidée par une collègue directrice à mi-temps. L’équipe administrative (2 personnes à temps plein) que j’ai constituée et formée est pleinement opérationnelle et je sais pouvoir compter sur elle.

Nous sommes 32 salariés de l’Association Vivre son Age à Saint-Ismier, association loi de 1901 qui gère l’établissement depuis son ouverture, pour prendre soin des personnes qui nous sont confiées.

La quasi-totalité de l’équipe est formée à l’approche Carpe Diem, les derniers arrivés intégrant la formation au fur et à mesure de sa programmation.

- Pascal LE FLEM Directeur de l’EHPAD Foyer Notre-Dame 73800 Les Marches,

J’ai 61 ans, je suis titulaire d’une maîtrise en droit ; j’ai suivi la formation d’Inspecteur DDASS à l’Ecole Nationale de la Santé Publique à RENNES. J’ai été Inspecteur DDASS en Haute-Marne puis en Côte d’Or , avant d’occuper un premier poste de directeur de Maison de retraite dans l’ALLIER, pendant 12 ans, à BOURBON L’ARCHAMBAULT ; cet établissement était géré par l’Association Santé et Bien-être, dont le siège est à LYON.

Depuis juillet 1996 je suis Directeur de l’EHPAD Foyer Notre-Dame aux MARCHES(Savoie) ; c’est un établissement de 90 lits, propriété d’une Congrégation Religieuse, la Compagnie des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul , géré également par l’Association Santé et Bien-Etre ; cet EHPAD est installé dans un lieu historique, le Château des Marches (ancien orphelinat).

L’établissement est en complète restructuration, avec rénovation et agrandissement des toutes les chambres, réparties dans 4 bâtiments différents ; Il dispose d’une Unité Protégée de 13 chambres, et d’un secteur « Handicapés Vieillissants » de 18 places.

Tous les salariés sont formés à la méthodologie de soins appelée « Humanitude », qui est une approche non médicamenteuse basée sur le regard, la parole , le toucher et la verticalité ; nous nous dirigeons vers le label « Humanitude »qui est le premier label de bientraitance existant en France ; nous devons répondre à de très nombreux critères, qui constituent à la fois une démarche d’amélioration de la qualité mais aussi un outil commun de management.

- Bernard Michon Vice-président du Grésivaudan à la solidarité et à la cohésion sociale au conseil départemental de l’Isère et maire de 38420 Revel

Thème : « Mieux Vivre et bien vieillir en EHPAD »
 
Le thème que nous souhaitons aborder s’articule autour de l’accompagnement des personnes âgées en EHPAD notamment concernant les soins associés aux traitements de la maladie qui ont pour objectif de rendre mieux efficace le protocole thérapeutique.

Cette démarche s’oriente aussi vers les aidants et accompagnateurs, notamment le personnel soignant pour que le moment du travail soit un moment d’épanouissement et de réussite et pour y parvenir, il s’agit de réapprendre à vivre et exercer dans le bien-être en toute simplicité.

Pendant ces deux émissions, nous aborderons :

- Les nouvelles mesures que le gouvernement met place…

- Les solutions en matière d’accompagnement afin de facilité le mieux vivre et le bien vieillir en EHPAD…

- Développer des dispositifs d’accompagnement proposés par des thérapeutes

- Proposer divers soins de support. Favoriser la démarche de pouvoir offrir des activités dans un premier temps à titre gracieux aux résidents qui en font la demande.

L’idée de permettre à toutes personnes d’accéder aux pratiques visant à favoriser l’autonomie des résidents en EHPAD, mais aussi à soulager les douleurs physiques, mais aussi mentales

Comme l’Association AGARO Grenoble qui accompagne les patients atteints de cancer, ces activités pourraient être assurées par des professionnels formés à l’écoute.

- Mettre en place un groupe d’écoute et partage pour développer les thérapies pour qu’elles se croisent bien avec la démarche de l’accompagnement du grand âge en EHPAD, mais aussi pour rendre mieux efficace le protocole médical notamment pour les maladies telles que Alzheimer et Parkinson.

- Donner du sens et faire vivre les projets existants portés par des EHPAD comme : « Vivre et vieillir debout même en EHPAD », approche non médicamenteuse l’Humanitude

- Les professionnels de l’aide, des soins, de la vie sociale et culturelle veulent eux-aussi être acteurs de l’accompagnement qu’ils proposent. Il leur faut du temps, de la disponibilité, des compétences particulières face aux maladies neurodégénératives notamment.HISTORIQUE de l’émission

Jeudi 31 Mai 2018, nous recevons 2 invités :

- François CURATELLA – Magnétiseur coupeur de feu
Utilité des magnétiseurs, des « coupeur de feu » en Cancérologie
Le Magnétisme : 
Méthode naturelle et traditionnelle considérant l’individu dans sa globalité. Le magnétiseur reçoit l’énergie universelle dans laquelle nous vivons et la retransmet à tout être vivant pour l’aider à se délivrer d’un mal physique, psychique, émotionnel, énergétique. Son rôle est de soulager, de libérer les tensions et les blocages, de renforcer l’énergie vitale.
François CURATELLA est magnétiseur, coupeur de feu sur Grenoble. Il accompagne des personnes pour des douleurs, des inflammations et des brûlures. Il est membre depuis 8 ans de l’association Grenobloise d’aide et de recherche en Oncologie « Agaro » : www.agaro.org
Il intervient suite à des radiothérapies pour arrêter ou limiter les brûlures et suite à des chimiothérapies pour neutraliser ou diminuer les effets secondaires comme les nausées, les douleurs musculaires et neuropathiques, les crampes, les aphtes, la fatigue…
Il fait aussi « des séances à distance » pour couper le feu c’est à dire neutraliser les brûlures.
Il participe cette année au Diplôme universitaire sur les thérapies complémentaires : place en cancérologie et face aux maladies chroniques à la Faculté de médecine de Grenoble.

- Pierre LEROUX – Somato-Thérapeute – Magnétiseur Energéticien – soins shiatsu et Ayurvédique
(Cette fois-ci, Pierre LEROUX ne co-animera pas l’émission avec Pierre PYRONNET, il sera exceptionnellement son invité)

Il ne s’agit pas de se substituer à la médecine mais rendre mieux efficace le protocole thérapeutique dans sa globalité.
Ce que le corps n’exprime pas, le corps l’imprime et lorsque l’on met des mots sur les maux le processus d’auto-réparation ou d’auto-guérison se met en marche...
L’intérêt des soins Shiatsu et Ayurvédique en association avec le magnétisme est de stimuler et dynamiser des méridiens et permettre ainsi un rééquilibrage énergétique… cette thérapie utilise des points bien précis le long des méridiens du corps. Ce cocktail a des effets sur le bien-être et la santé qui sont largement démontrés.
Afin d’accompagner le sujet et lui donner toutes les chances pour garantir une bonne santé, il est nécessaire d’apporter des conseils :
- sur les postures à adopter et comment améliorer ses postures dans sa vie quotidienne, mais aussi comment se débarrasser des mauvaises habitudes pour en adopter de nouvelles qui nous garantirons une bonne santé.
- sur la façon de s’alimenter et de où s’alimenter, de faire de son jardin et de son garde-manger une vraie pharmacie. La nature dévoile ainsi ses secrets vers un mieux être pour un épanouissement à la fois corporel que spirituel… Les plantes ont des ressources inépuisables, leurs propriétés sont extraordinaires…
- sur la façon de pratiquer des techniques d’étirements et de micro étirements afin d’apaiser les contractures et soulager le mental. En matière d’étirement, il est possible par la respiration d’assouplir ses articulations, de faire le plein d’énergie, et de se soulager les douleurs physiques et même psychiques.
Par un protocole personnalisé, cela permet de révéler le potentiel qui permettra entre autre de faire face aux conséquences du stress sous toutes ses formes...
La respiration a une caractéristique particulière du fait que l’on ne s’arrête jamais de respirer, ainsi on va agir avec le souffle, le retenir et le réguler. La respiration est le relais intime entre le moi profond et le corps. La respiration se modifie en fonction du contexte, elle témoigne de la façon où nous entrons en relation avec le monde qui nous entoure. Un apprentissage à la respiration est indispensable pour une bonne santé physique et mentale. Le contrôle du souffle assure un équilibre harmonieux des énergies vitales. Il va falloir pratiquer des exercices d’inspiration nasale et d’expiration buccale. Le stress, lorsqu’il se manifeste d’une façon plus ou moins continuelle, peut engendrer de très sérieuses perturbations physiques ou psychiques dans l’organisme et être à l’origine par exemple de graves troubles musculo squelettiques, de maladies invalidantes comme la fibromyalgie, de moult allergies, et de certains cancers.
Par son cocktail intégratif, l’accompagnement permet d’agir sur les douleurs psychiques comme les angoisses, les insomnies, l’hyper sensibilité, les états de fatigue permanents, toutes sortes d’addictions sous toutes leurs formes : alcool, tabac, drogues douces, drogues dures, accoutumances aux médicaments, etc...
 
Jeudi 17 Mai 2018, nous recevons 2 invités :
 
- Eric LATIL – Formateur de Qi Gong et aux Arts du Tao
Eric LATIL propose un Qi Gong ouvert à tous, sans notion de niveau, qui privilégie la qualité de la pratique avant la technique grâce à un travail profond sur le relâchement corporel, le calme du mental et l’harmonisation des énergies par la respiration et le souffle. Les Qi Gong proposés par Eric LATIL sont issus des QI Gong de santé qui visent l’amélioration de la santé physique, et psychologique ainsi que l’accompagnement du vieillissement. Des passerelles régulières sont proposées dans les cours avec la Médecine Traditionnelle Chinoise avec un travail régulier sur les points d’acuponctures et les 22 portes énergétiques sollicitées dans la pratique du Qi Gong.
Le programme 2017/2018 propose la découverte et l’approfondissement de 4 Qi Gong des saisons associés aux éléments de la nature, les méridiens et les organes du corps.
Sous un autre aspect et dans le cadre de stages, Eric Latil propose aussi une dimension créative du Qi Gong et du lien qu’il entretient avec la pratique artistique dans les domaines de la danse, du théâtre, de la musique, des arts du cirque… ainsi qu’un lien direct avec le monde de l’entreprise pour la prise en charge du stress au travail par la pratique du Qi Gong.

- Pierre PYRONNET – Formateur spécialisé en gestion de stress et de conflits
(Cette fois-ci, Pierre Pyronnet ne co-animera pas l’émission avec Pierre LEROUX, il sera exceptionnellement son invité)
Pierre Pyronnet est. Il bénéficie d’une expérience de 35 années de pratique des arts martiaux, (Aïkido). Il est aussi Maître praticien en technique de développement personnel (PNL).
Pierre PYRONNET approfondit en permanence ses connaissances en Tai Chi Chuan, Yoga, Chi Gong, Shiatsu, Do-in, Bio-énergie et médecine chinoise. En 2001, il développe une approche qui relie la communication interpersonnelle et humaine à la gestion des énergies internes.
En 2003, Pierre PYRONNET élabore une nouvelle méthode corporelle de bien-être, qu’il nomme : la relaxation bio-dynamique, (gymnastique de libération des tensions mentales et corporelles s’appuyant sur la conscience de clefs harmoniques entre respiration, mobilisation articulaire, relâchement musculaire, et redynamisation du corps par des techniques de conduites énergétiques internes et externes).

Thème : Les Méthodes douces d’activités physiques et de bien-être. Les bienfaits au quotidien et dans l’accompagnement des malades dans le traitement de la maladie dont l’objectif est de rendre mieux efficace le protocole thérapeutique.
L’OMS définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. ».

« Comment se maintenir en bonne santé » est un programme d’émissions régulières toutes les deux semaines le jeudi de 18H00 à 19H00.
Lien : http://www.radio-gresivaudan.org/Comment-se-maintenir-en-bonne.html.

Jeudi 3 Mai 2018, nous recevons 1 invité :

- Pr Emile REYT - Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) - Pôle Appareil Locomoteur, Chirurgie Réparatrice et Organes des Sens (PALCROS) CHU Grenoble - Président du Collège Français des enseignants en ORL - Vice-président de la Société Française d’ORL - Membre de la commission de qualification nationale du Conseil national de l’Ordre des Médecins - Président du groupe REFCOR (Réseau d’Expertise des Cancers ORL Rares) - Membre du bureau de la Société Française de Cancérologie Cervico-Faciale.

 

Thème : Le monde de la santé en souffrance… La vocation médicale de l’homme et La souffrance des personnels soignants à l’hôpital.

De quelle façon cohabite la vocation de l’hôpital quant à soigner et les attentes en matière de performances économiques exigées par les politiques ?…

Que prévaut-il à la vocation médicale de l’homme, le serment d’Hippocrate ou le sermon politique ?

Ce n’est pas en faveur d’un optimum organisationnel et économique, ni pas le seul discours des impératifs financiers, que l’on mobilisera les soignants et les médecins. On mobilisera les soignants par l’affirmation première de la finalité de l’exercice médical et soignant et par l’explication démontrée qu’une bonne gestion est au service de cette finalité et non l’inverse

En guise d’introduction

(Source : Commission Ethique et Professions de Santé. Rapport au Ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées. Mai 2003.)

De partout sourd une inquiétude. Il n’est pas une profession de santé qui n’exprime un profond malaise et qui ne craint pour son avenir. Certains livres se font de plus en plus polémiques en révélant une incompréhension croissante entre le monde médical et celui de l’administration et des gestionnaires, comme entre les acteurs du monde de la santé et la société dans son ensemble. La prévision des besoins par disciplines médicales et par compétences professionnelles s’est avérée gravement déficiente et cette erreur est irrattrapable sur le court terme. La menace contentieuse pèse sur les consciences, même si elle n’est pas encore aussi réelle en France que dans d’autres pays. Le fossé tend à se creuser entre les attentes voire les exigences du malade, presque sans limites désormais, et les possibilités de financement. Et au total, le métier s’est durci : des difficultés de recrutement se font à nouveau jour, au point de commencer à créer des situations absurdes.

Pourquoi parler de réflexion éthique alors qu’il y a tant de questions concrètes à régler ?

Si la personne malade est le cœur de l’action des médecins, des soignants, de tous les acteurs du monde de la Santé – et c’est ici notre principale affirmation – cela vaut en toutes circonstances et cela doit être régulièrement rappelé.

Toute évolution des professions de Santé devra être pensée en fonction de cet impératif de vie.

On ne saurait trop recommander ici aux Responsables concernés, de trouver « les mots pour le dire », de telle manière que les débats concernant l’évolution du système de santé soient remis dans le bon ordre, et que ce qui est d’ordre second le soit et le reste.

Une institution de soins n’est pas une entreprise. Les soins libéraux ne sont pas un commerce. Il s’agit de femmes et d’hommes au service du malade, traversés d’espérances et d’angoisses, de joies et de douleurs, qui ont la responsabilité de s’engager en réponse à l’appel décisif d’une faiblesse qui oblige. Il s’agit de femmes et d’hommes qui luttent chaque jour contre la maladie, la souffrance, la solitude et la mort. Les médecins et les soignants vivent au creux même de l’humain. Ils donnent chaque jour un sens à nos sociétés comme à nos vies.

En ces temps où l’exclusion guette, le charisme des soignants est d’aller vers les autres, tous les autres, pour les rencontrer tels qu’ils sont, en osant ne jamais se conformer aux a priori de toutes natures. C’est dans l’histoire de tous les jours, dans le plaisir quotidien comme dans la souffrance inexplicable, que s’exerce leur métier.

Leur capacité de dominer leur émotion s’exerce au moment même où ils doivent se donner pour rencontrer. Ils doivent savoir prendre en compte dans leur parole professionnelle l’angoisse humaine tout en prenant le temps pour comprendre chaque personne écoutée.

Le malaise ne peut qu’être croissant entre cette réalité-là et un discours dominé par les arguments techniques et financiers qui peinent à donner du sens et du souffle à ce métier si particulier que nous n’hésitons pas à qualifier de vocation. Cela est d’autant plus regrettable que les malades comme les soignants et les médecins nous apprennent d’abord l’éminente dignité de la personne humaine, valeur fondatrice de nos sociétés occidentales. Il n’y aura jamais meilleur stage de formation pour les élèves des Grandes Ecoles qu’un stage de quelques semaines dans un service hospitalier, exposé à des situations difficiles.

Ce n’est pas d’abord en faveur d’un optimum organisationnel et économique, ni par le seul discours des impératifs financiers, que l’on mobilisera les soignants et les médecins. On mobilisera les soignants par l’affirmation première de la finalité de l’exercice médical et soignant et par l’explication démontrée qu’une bonne gestion est au service de cette finalité et non l’inverse.

Notre conviction est qu’il est urgent de reprendre dans un esprit nouveau, les discussions concernant le monde de la Santé, en refusant le piège de l’opposition stérile des points de vue médicaux et financiers. C’est d’ailleurs pourquoi nous incluons les directeurs d’hôpitaux et tous ceux, médecins ou non, appelés à travailler dans l’univers de la santé, dans la réflexion ouverte par ce

rapport.

Dans ces conditions, en venir à la réflexion éthique n’est ni nostalgie, ni illusion, ni fuite devant la réalité, ni voeux pieux, ni volontarisme idéologue de notre part, encore moins refus de prendre l’exacte mesure de la situation vécue par les professions de Santé. S’il est d’autres lieux où sont discutées les mesures qu’il convient de prendre ou de mettre en oeuvre, notre conviction est tout bonnement que la réflexion éthique permet de lire une situation donnée avec un regard qui porte plus loin et qui ouvre une espérance d’un possible face aux tensions et aux impasses.

Cette espérance-là sera toujours portée par les femmes et les hommes qui vivent leur engagement professionnel comme souci de l’autre. La relation qui se noue sur le lit de douleur comme au guichet des admissions hospitalières, au cours d’un protocole de recherche clinique comme dans l’accompagnement du mourant, dans le Cabinet médical comme lors des soins à domicile ou dans les salles de consultations est toujours une relation inter-homines.

Entendre le sens de l’exercice médical et soignant comme réponse à un appel venu du malade, c’est éclairer les choix quotidiens comme les travaux de recherche, c’est ouvrir des pistes de réponses à court et moyen terme aux questions que tous se posent. C’est affirmer que cette confiance si nécessaire, et quelque peu fragilisée aujourd’hui, entre les malades, les acteurs médicaux, paramédicaux, financiers et administratifs du système de soins, ne se bâtit et ne s’entretient que sur de l’essentiel : les valeurs partagées. Bref, il faut vérifier ou redonner la présence d’une inspiration commune aux différents intervenants. Le risque est bien évidemment d’en rester aux belles paroles. Ce serait méconnaître la force du verbe. Plus encore, savoir discerner dans l’action quotidienne l’impact du questionnement éthique est en réalité très engageant si l’on veut bien mesurer ce que veut dire concrètement l’exigence éthique dans un univers qui est soumis à la tentation si forte du savoir et du pouvoir.

Le dire, c’est souligner à l’égard de tous les médecins et soignants, l’exigence de leur métier à laquelle ils ne peuvent se dérober sauf à remettre gravement en cause ce qui fonde leur engagement professionnel.

Il s’agit en réalité de situer la profession de médecin et de soignant dans la perspective la plus ambitieuse qui soit, l’homme. Parler d’éthique dans l’univers du soin n’est donc rien d’autre qu’en venir au coeur même de l’acte soignant. Rappelons avec force que selon le mot grec, iatros, l’art médical est l’art de celui qui soigne bien en méditant.

S’il y a méditation, il y a parole, il y a échange et communication profonde.



Le Jeudi 22 Mars 2018, nous recevons 1 invité pour : Les bienfaits de la sève de bouleau<br>
° reconnue pour ses effets dépuratifs, amaigrissants, reminéralisants et diurétiques.<br>
° idéale pour nettoyer, purifier et régénérer le corps et la peau par l’apport de vitamines et minéraux.<br>
° parfaitement adaptée au changement de saison pour éliminer les toxines et refaire le plein d’énergie.<br>
° Un véritable remède naturelle, une cure idéale pour redonner un coup d’énergie après la période hivernale.<br>
° parfaite pour faire une cure de jouvence au printemps et drainer les toxines.<br>
Notre invité :<br>
Anouchka HALLOIN – Récoltante de sève de Bouleau, cette année, à Pontcharra sur les hauteurs de Villard Noir, chez Gérard. La forêt est belle, propre et riche en diversité.
La sève de Bouleau est un grand dépuratif de printemps. On ne parle pas trop d’un dépuratif du foie, il y a d’autres plantes pour cela. La sève nettoie le système lymphatique et ganglionnaire, les reins, les articulations. Elle active la micro-circulation (capillaires sanguins) et vitalise l’organisme à la sortie de l’hiver. Le sang nourrit l’organisme, la lymphe en drainant les liquides de l’organisme, véhicule les déchets. Un bon gros nettoyage comme celui-ci est très régénérant.
La première sève est la plus claire, la meilleure et celle qui se conserve le mieux. En fin de récolte, elle se concentre (pas forcément en principes actifs).
La sève se conserve idéalement entre 3°C et 5°C. Dans ces conditions, elle se garde 8 jours en bouteilles, un peu plus sous vide, sans trop que sa saveur s’altère. Ensuite, elle commence à fermenter. Elle restera consommable encore un moment mais vous n’en apprécierez peut-être plus le goût.
Mais quelle est sa saveur fraîche ? La sève de bouleau ressemble à une eau légèrement parfumée, légèrement sucrée (autrement qu’au saccharose.

Le 8 Mars 2018 nous avons reçu 4 invités :
Thème : L’accompagnement des malades concernant les soins associés aux traitements de la maladie et permettre de rendre mieux efficace le protocole thérapeutique dans sa globalité.
Cette démarche s’oriente aussi vers les aidants et accompagnants, notamment le personnel soignant pour que le moment du travail soit un moment d’épanouissement et de réussite et pour y parvenir, il s’agit de réapprendre à vivre et exercer dans le bien-être en toute simplicité

- Pr Mireille MOUSSEAU - Responsable du service d’ Oncologie Médicale du CHU de Grenoble - Présidente de AGARO (Association Grenobloise d’Aide et de Recherche en Oncologie) - Présidente de la Société Alpine de Sénologie (SAS). AGARO s’adresse à tous les patients atteints de cancer. Ce sont des médecins, chercheurs, intervenants bénévoles soignants ou non, animés par une volonté commune : le bien être pour tous ces patients.
Leur énergie et leurs efforts se concentre sur deux axes principaux :
1. Le développement de la recherche médicale clinique et scientifique en Cancérologie.
Ces actions sont soutenues par des professionnels de santé et une attachée de recherche clinique (ARC).
2. Le soutien aux patients atteints de cancer en leur proposant des thérapeutiques non médicamenteuses complémentaires pendant et/ou après les traitements du cancer.
- Jacques CROIZÉ vice président de l’association AGARO
- Georges ROBERT trésorier de l’association AGARO
- Dr Anne-Sophie CHARPENTIER - gynécologue-obstétricienne
Chercheuse-exploratrice du vivant, passionnée par l’extraordinaire fonctionnement du corps humain, elle exerce d’abord la médecine en tant que gynécologue-obstétricienne. Puis, observant leur efficacité, elle étudie les fondements de médecines complémentaires telles que l’ostéopathie, la médecine traditionnelle chinoise, l’EMDR, l’hypnose, la médecine quantique, les médecines énergétiques, chamaniques, les massages, la méditation, le Yoga, l’art-thérapie... parallèlement à un chemin d’introspection personnelle et une expérimentation pratique de ces techniques sur son propre corps.
Actuellement son activité de soignante relie la médecine conventionnelle, les médecines complémentaires et l’expérimentation de la transcendance permettant au corps de réactiver son potentiel d’auto-guérison.

Le 22 février 2018, nous avons reçu 3 invités :

Thème : 3ème volet de la Médecine intégrative
- Benoit CAPODIECI : Naturopathe-Heilpraktiker,
- Stella EMIEUX : Kinésiologue et médiatrice en constellation familiale
- Emmanuelle GIZARD-BOURGEOIS : Psycho praticienne, Art thérapeute
Il s’agit de l’ouverture du premier Cabinet Intégratif à Grenoble composé d’un collectif de praticiens certifiés et/ou diplômés pour garantir une prestation optimale, sécurisée et éthique dans les domaines suivants :
Benoit CAPODIECI : Naturopathe-Heilpraktiker,
Sandie DUFRESNE : Irrigation du côlon du côlon
Stella EMIEUX : Kinésiologue et médiatrice en constellation familiale
Emmanuelle GIZARD-BOURGEOIS : Psycho praticienne, Art thérapeute
Sarah JUHASZ : Naturopathe. Ateliers cuisine
Céline MORLON : Shiatsu
Hélène PAVIA : Massage Tuina, Ama, réflexologie plantaire. Feng Shui
Le cabinet Intégratif représente la richesse d’une rencontre de passionnés dans leurs vocations à rendre leurs clients autonomes.
Chaque praticien s’ engage a respecter une dynamique au bénéfice de l’évolution du client. Une charte a été définie lors d’un travail collaboratif des praticiens elle permet d’afficher un certain savoir être vis à vis de l’évolution du client.
L’objectif est le retour à l’espoir concret d’un mieux-être.
L’accueil humaniste des praticiens optimise la recherche de solutions aboutissant à des résultats probant dans l’accompagnement.

Le 8 février 2018, nous avons reçu 2 invités :
Thème : En quoi culture et santé contribue à la bonne santé des patients et des accompagnants. 
- Sylvie BRETAGNON, Chargée des affaires culturelles du CHU et Responsable du musée grenoblois des Sciences médicales
- Frédérick LAURENS, en formation à l’école de Shiatsu à Lyon

Le patient est avant tout considéré comme un citoyen. L’action culture et santé à l’Hôpital : ce sont des propositions faites à tous, des projets culturels élaboré ensemble…c’est l’opportunité de rencontres singulières avec des artistes, c’est la possibilité de considérer autrement le temps d’hospitalisation.

Le 11 janvier 2018, nous avons reçu :

Thème : La Méditation Pleine conscience Pleine Présence et l’avenir du karma Ling frappé par un récent incendie.

- Lama Denys Rinpoche via un pont téléphonique le maître spirituel de Karma Ling :
 
Le 14 Décembre 2017, nous avons reçu 4 invités :
(animée exceptionnellement par Thierry THOMAS en remplacement de Pierre PYRONNET retenu à l’extérieur…)

Thème : La Médecine Intégrative (2ème volet)
Qu’il s’agisse de l’alimentation, de l’activité physique, de la gestion du stress ou du bien-être en général, la médecine intégrative est une nouvelle façon de concevoir les soins de santé. Dans cette nouvelle approche de la médecine, la relation entre le patient et son médecin devient très significative.
 
- Anne DUMOLARD, médecin rhumatologue, spécialiste de la fibromyalgie et algologue, Diplôme Universitaire de thérapie cognitive et comportementale de la douleur.
Anne DUMOLARD a travaillé plus de 10 ans dans les services de Rhumatologie et au Centre de la Douleur du Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble, et s’investit particulièrement depuis de nombreuses années dans l’étude de la fibromyalgie, et dans la prise en charge des patients qui en souffrent. Anne DUMOLARD est l’auteure de « Comprendre et reconnaître la fibromyalgie pour mieux la soulager » Paru en mai 2014.

- Jean-Marc MIGNOT – médecin généraliste Homéopathe à Pontcharra
 
- Céline MORLON – Praticienne SHIATSU
Le Shiatsu est pour moi la continuité de l’art martial que j’ai pratiqué durant de nombreuses années, à savoir le judo (étude du Tao).
J’ai rencontré le Shiatsu sur les tatamis par le biais de la digipuncture proposée par un Maître 6° dan de judo au Creps de Dijon.
J’éprouve depuis mon enfance, cette attirance pour le corps en mouvement et plus particulièrement une propension à l’étude anatomique et physiologique.
J’ai donc passé un Brevet d’Etat d’Educateur Sportif, qui m’a très rapidement orienté sur les bienfaits des massages concernant les traumatismes sportifs en particulier.
Le moyen de condenser mes expériences et de les parfaire s’est offert à moi au travers de cette rencontre avec le Shiatsu.
J’ai donc adhéré à une école certifiée par la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel, après avoir sollicité une mise en disponibilité de mon poste de cadre de la Fonction Publique Territoriale.
J’ai, en parallèle, sollicité un emploi dans une station thermale située au coeur de l’Ardèche méridionale, accueillant des personnes souffrant du syndrome de la fibromyalgie, puis par la suite dans une station thermale en Isère, à Allevard.
Ces expériences m’ont conduite à pratiquer cet Art auprès de personnes souffrant de pathologies chroniques et émergentes telles que la fibromyalgie, la sclérose en plaque, la polyarthrite rhumatoïde, syndrome d’épuisement professionnel...
Parallèlement, je pratique le Shiatsu, le Do In... dans un cabinet médical à Grenoble en collaboration avec un médecin Rhumatologue. Je pratique à Allevard, dans un cabinet de kinésithérapie.
Enfin, j’accompagne les gendarmes du PGHM du Versoud (ISERE) dans le cadre de la gestion du stress et des troubles musculo squelettiques occasionnés durant leurs interventions de sauvetage en montagne.

- Alexis LE CORNEC - Méditation de pleine conscience
Ingénieur de formation avec 15 ans d’expérience dans des entreprises internationales, je me consacre à la pratique et l’étude de la méditation de pleine conscience depuis plus de 10 ans.
J’ai suivi pendant 3 ans le cursus résidentiel sur la méditation et le bouddhisme tibétain de l’Université Rimay. J’ai suivi le programme MBSR de 8 semaines de Jon Kabat-Zinn. J’ai également effectué plusieurs retraites de méditation, de pleine conscience au Village des Pruniers de Thich Nhat Hahn, MBSR - mindfulness - de Jon Kabat-Zinn en France avec Bob Stahl, vipassana en Thaïlande, vajrayana en France.
Intervenant au sein des Thermes d’Allevard depuis 2013, j’anime chaque année 80 ateliers de méditation pour les cures Fibromyalgie, maladies respiratoires chroniques et anti-stress, formant ainsi environ 300 personnes par an. J’organise des stages de 8 semaines de pleine conscience sur Grenoble pour former une centaine de personnes chaque année.
Je suis membre de l’Association OPTIME qui a construit sa notoriété autour du professionnalisme de ses membres.
 
Le 30 novembre 2017, nous avons reçu 2 invités :

Thème : La Médecine Intégrative (1er Volet)
Qu’il s’agisse de l’alimentation, de l’activité physique, de la gestion du stress ou du bien-être en général, la médecine intégrative est une nouvelle façon de concevoir les soins de santé. Dans cette nouvelle approche de la médecine, la relation entre le patient et son médecin devient très significative.

- Alain MESTRALLET, gynécologue-obstétricien ancien interne et chef de clinique des hôpitaux de Lyon, pratique et enseigne la médecine chinoise ancienne, ou MCA, depuis plus de 20 ans.
Alain MESTRALLET s’est particulièrement fait remarquer pour ses travaux , par un centre de PMA de Lyon, avec lequel il a travaillé, sur des patientes qui subissaient fausses couches sur fausses couches. Alain MESTRALLET s’est tourné vers une approche plus globale et ancestrale de la médecine ; il a réussi créer un lien entre l’Orient et l’Occident en analysant le comportement des praticiens tout autant, voire plus, que celui des malades. Le résultat de ce cheminement a donné MOKA, lien entre la médecine occidentale (MO) et la médecine chinoise ancestrale (MCA).

- Philippe DRANSART, Médecin homéopathe – Phytothérapeute et humaniste. Auteur de plusieurs ouvrages dont "La maladie cherche à me guérir". Philippe Dransart part à contre-courant de la médecine qui tend à se déshumaniser, à opérer une course contre la montre, à reposer presque exclusivement sur la technique au détriment de la relation médecin-patient. Selon Philippe DRANSART, la maladie est un langage voilé qu’il faut décoder. Il insiste sur l’importance de l’échange, de l’écoute du patient, de l’exploration des émotions. Aborder la maladie sous ses différents aspects, physiques, psychologiques et spirituels, c’est le fil rouge de son activité de médecin depuis 40 ans.

Le 16 novembre 2017, nous avons reçu 3 invités :

Thème : hypnose, soins énergétiques et sonothérapie

- Nicolas ORMANCEY - Coach professionnel diplômé par la confédération des grandes écoles,
Nicolas est spécialisé dans « la relation intime que nous entretenons avec notre travail ». Ancien informaticien en systèmes embarqués critiques (sûreté nucléaire, aéronautique aérospatial, énergie….) il a toujours été dans l’innovation.
Aujourd’hui recentré sur les facteurs humains, il reste novateur dans l’approche de son nouveau métier de coach.
Centré sur le « ici, maintenant, comment » , il vous aide à trouver vos solutions face à aux questions et problèmes de votre quotidien.
En entreprise ou auprès du particulier, il conçoit son travail sur la base d’un développement personnel au service du bien commun (entreprise, famille, association, société...).
En entreprise il se focalise sur :
1. Le mode de fonctionnement des bureaux d’études, entre agilité fonctionnelle, comportementale et structurelle, centré sur l’innovation et l’équilibre entre recherche / développement.
2. Les modes de gouvernances alternatives, basés sur l’humain, la coopération et la répartition des pouvoirs.
Auprès des particuliers, son écoute profonde et sans jugement lui permet de :
1. Vous épauler dans les moments difficiles de la vie
2. Vous aider dans la réalisation de vos projets professionnels ou personnels
Dans la pratique et afin de répondre à vos besoins, grâce à des outils à la fois novateurs et certifiés il vous aide :
1. À gérer votre stress
2. À mieux vous connaître
3. À mieux comprendre votre environnement
Ayant connu le burn-out, Nicolas s’engage aussi auprès de vous dans la reconstruire post burn-out. Il prépare aussi un projet de prévention du burn-out par l’intermédiaire du théâtre.
Enfin posez-vous la question « faut il allez mal pour vouloir allez mieux ? » Réplique du film « oui mais »

- Hsueh-Ling MURE
Originaire de Taïwan, je suis en France depuis 1986. Tout d’abord, pour faire des études de « Lettres Modernes » en Maîtrise à Lyon, puis un DEA « Histoire des relations et interactions culturelles internationales » à Grenoble.
J’étais professeur du chinois dans l’enseignement supérieur à Grenoble. Je suis également auteur et traductrice d’œuvres littéraires. 
En 2014 j’ai suivi une formation d’hypnothérapie avec Mr. KAUFMANN, et depuis 2015, j’accompagne avec Serge des personnes en cabinet privé dans leurs problématiques de vie. 
Je suis également expert judiciaire en qualité d’interprète chinois auprès de la Cour d’Appel de Grenoble. 
Actuellement je fais partie d’une équipe de traduction chinoise pour l’Institut Français Hypnose Humaniste et Ericksonienne. Dans l’objectif d’introduire à Taiwan et la Chine l’Hypnose Humaniste créé par Mr. Olivier LOCKERT et Patricia d’Angeli.

- Serge MURE
Ancien photographe scientifique du Service de Santé des Armées, je suis également un mélomane passionné, découvrant très tôt les bienfaits de la musique pour le bien-être et la santé.
C’est par l’intermédiaire de mon épouse, Hsueh-Ling, que j’ai découvert en 2014 l’utilisation thérapeutique des bols tibétains en poursuivant une formation avec Pierre JOUDA.
Je me suis ainsi fortement impliqué avec elle pour élaborer un protocole de soins mêlant hypnose, soins énergétiques et sonothérapie. 
 
Le 2 novembre 2017, nous avons reçu 2 invités :
 
Thème : La Santé au travail

- 0livier VERAN, Député de la 1ère circonscription de Grenoble, Rapporteur Général de la Commission des Affaires Sociales en charge du PLFSS et neurologue au CHU de Grenoble .

- Alain MONTMAYEUR, Médecin du travail, Docteur en Médecine et Docteur en Université. Ancien médecin du Service de sante des armées. Début de carrière : Spécialiste de médecine tropicale (affectations en Cote d’Ivoire et au Niger), puis Spécialiste de recherches du SSA, travaux sur la performance sportive, sur la vigilance (rythmes veille/sommeil) dans les laboratoires de recherche des armées. Spécialiste de Médecine du travail et Médecin du travail depuis retour à la vie civile (2002) : emploi dans le département du Var, puis en Isère pour une entreprise de télécommunications. Travaux récents sur les troubles musculo squelettiques et les relations entre TMS et psychosocial.

Le 19 octobre 2017, nous avons reçu 3 invités :

Thème : Comment rendre mieux efficace le protocole thérapeutique

- Thierry THOMAS
Journaliste et communiquant jusqu’en 1997, puis tombe ensuite dans la marmite du thermalisme. Durant 20 ans successivement assume le développement puis la direction des Thermes d’Allevard.
La lecture du livre « Guérir » de David Servan-Schreiber fût pour lui une véritable révélation. Elle donne naissance, au sein des thermes, à un concept alors encore naissant : les thérapies croisées. Associer, dans un temps donné, et pour une pathologie déterminée, thermalisme et approches complémentaires (méditation, sophrologie, hypnose, nutrithérapie, qi gong, yoga et…cohérence cardiaque). En 2009, toujours fidèle à cette approche globale, il crée un nouveau protocole de soins complémentaires à la cure thermale de rhumatologie : la prise en charge de la fibromyalgie.
La cure est un succès et Allevard devient rapidement la première station thermale française pour le traitement de cette « pathologie » complexe. En 2012 il crée l’application « Respirelax ». Elle est rapidement adoptée par des thérapeutes et des médecins. C’est cette application qui lui a permis de rencontrer David O’Hare. Depuis il travaille régulièrement ensemble. Aujourd’hui, son chemin se sépare de celui des Thermes d’Allevard pour me rapprocher de l’univers de la transmission et du soin.

- Claire ROUX, Accordeur de Voix ; Chanteuse lyrique & thérapeute de la voix
Après douze années d’études et de pratique instrumentale en flûte traversière, piano et piccolo, elle est touchée par une maladie orpheline neurologique à l’adolescence. Le seul instrument possible reste sa voix.
C’est en 2004 lors de son entrée au Conservatoire National Régional de Mantes-en-Yvelines, qu’elle trouve ses maîtres : avec Patricia Gonzalez, chanteuse lyrique, Frédéric Rubay, maître de chant à l’Opéra Bastille et au CNSM de Paris, Elène Golgévit, chanteuse lyrique et professeur de chant au CNSM de Paris, Nadia Lang, comédienne et professeur de théâtre.
Comme Soprano coloratur, elle participe à de plusieurs concerts et opéras dans lesquels comme soliste : Carmen, Didon et Enée, Le Grand Corbeau Croa (création contemporaine) jeune public.
Par ailleurs elle participe aux stages sur la pédagogie de la voix chantée et parlée de Benoit Amy de La Bretèque, phoniatre et chercheur pour la science de la voix, dans le sud de la France.
Parallèlement le travail vocal m’ouvre de nouvelles voies : celles des médecines douces et complémentaires. Le cocktail « ingrédients voix / médecine douce » s’avère salvateur. Depuis dix-huit ans elle souffre de fibromyalgie, elle ne survis pas. elle vis.
Cette expérience à la fois personnelle et professionnelle l’a amenée à développer un enseignement peu académique.
Elle accueille au sein de mon atelier un public très varié aussi bien novice que confirmé. Reçoit également des personnes de tout âge adressées par des thérapeutes, médecins, orthophonistes, neurologues, psychologues, pédopsychiatres, phoniatres, qui la consultent pour un complément de leur suivi thérapeutique car travailler sa voix induit inéluctablement un travail sur soi.
Parallèlement elle intervient depuis 2012 en structures privées et/ou publiques, ehpad, cliniques, centres spécialisés, dans le cadre de l’animation à des fins de travail pédagogique ludique visant une approche proprioceptive du fonctionnement de la voix et donc du corps lui-même. En collaboration avec les Thermes d’Allevard, le projet est développé et la cure thermale Vis Ta Voix est proposée à partir de juin 2016. Un protocole qui propose une prise en charge sur trois axes : thermal, mécanique et émotionnel, sur trois orientations possibles : un éveil proprioceptif du fonctionnement de la voix pour les personnes en forçage vocal régulier (enseignants, coaches sportifs…), un accompagnement de suivi thérapeutique pour des patients souffrant de pathologie liées à la voix (opération de la thyroïde, suite post-opératoire de nodule…), un perfectionnement pour les personnes dont la voix est l’instrument essentiel de leur profession (chanteurs, avocats, comédiens…).

- Paul WOO FON
Ayant passer plus de trente six ans à apprendre puis enseigner le Tai Chi, Paul Woo Fon veut démystifier l’énergie vitale le Qi, rendre cette « Chose » plus rationnelle, palpable, vérifiable, et surtout à la portée de tous. Plus que jamais nous avons besoin de ce carburant originel, le plus naturel des êtres vivants, pour faire face à l’évolution de notre civilisation, car nous savons que la maladie est avant tout une manque d’énergie.
L’ITCCA Grenoble est dirigée par Paul Woo Fonqui l’a fondée en 1986. M. Woo Fon forme et dirige une équipe d’une quinzaine d’enseignants dans l’agglomération grenobloise, ainsi que d’autres venants de France et d’Europe. Il se forme lui-même auprès de Maître Chu King Hung depuis plus de 30 ans.
Ses années de pratique et d’enseignement l’ont conduit à développer la pédagogie XPEO pour amener tout un chacun à appliquer l’énergie interne à une large variété de pratiques corporelles : www.taichigrenoble.com
L’ITCCA (International Tai Chi Chuan Association) est une association européenne dirigée depuis plus de 40 ans par Maître Chu King Hung. Me Chu King Hung enseigne le Tai Chi Chuan de style Yang, le style actuellement le plus pratiqué en Europe.
Paul woo Fon a initié la méthode XPEO (Expression du Potentiel Energétique Originel) : du Tai Chi concentré, avec ses véritables qualités énergétiques, ramené à gestes simples de la vie quotidienne, comme la marche énergétique XPEO aide à faire circuler et développer son énergie à tout moment de la journée.

Le 12 octobre 2017 :

Thème : présentation de l’émission et des deux animateurs que nous sommes, accompagnés d’un invité chacun témoignant de leur parcours et de leur résilience :

- Pierre LEROUX – invitée : Annick GOUSTEIN Somato-thérapeute, Conférencier, Spécialiste de la santé au travail
Conseils sur les postures : « Comment améliorer ses postures dans sa vie quotidienne ? », et « Comment se débarrasser des mauvaises habitudes pour en adopter de nouvelles bienfaisantes ? ».
J’utilise des techniques d’étirements et de micro étirements afin d’apaiser les tensions tissulaires et soulager le mental. Il est possible par la respiration d’assouplir ses articulations, de faire le plein d’énergie, et de se soulager les douleurs physiques et même psychiques. La respiration a une caractéristique particulière du fait que l’on ne s’arrête jamais de respirer, ainsi on agit avec le souffle en le retenant et le régulant, inspiration nasale et expiration buccale.
La respiration est le relai intime entre le moi profond et le corps. La respiration se modifie en fonction du contexte, elle témoigne de la façon où nous entrons en relation avec le monde qui nous entoure.
Le contrôle du souffle assure un équilibre harmonieux des énergies vitales.
Le stress, lorsqu’il se manifeste d’une façon plus ou moins continuelle, peut engendrer de très sérieuses perturbations physiques ou psychiques dans l’organisme et être à l’origine par exemple de graves troubles musculo squelettiques, burn out, maladies invalidantes comme la fibromyalgie, moult allergies, et certains cancers…

- Pierre PYRONNET – invitée Dominique MURE
Formateur animateur spécialisé en gestion corporelle et face aux situations de conflits et du stress, 35 années de pratique des arts martiaux, initiateur de la relaxation bio-dynamique.
 



« se maintenir en bonne santé » à la fois dans l’environnement familial, social et professionnel donc être attentif aux lieux de vie : tissus culturels et associatifs, climat, circuits courts, développement de l’économie locale avec une préoccupation permanent du « Bien vivre ensemble »… Garantir une alimentation saine… Développer des activités culturelles, sportives et artistiques…. Développer les services de proximité afin de relier les gens les uns aux autres avec un esprit de conquête du bonheur… Développer des initiatives locales autour des petits et grands projets d’utilité publique…

Apporter des techniques de préventions pratiques et théoriques, de façons à éveiller les auditeurs avec des solutions simples pour ce maintenir en bonne santé, mieux accompagner les protocoles de santé et émerger des solutions pour le mieux-être de chacun : jeunes, séniors, travailleurs, sportifs, etc… apporter des préconisations en matière de santé au travail....L’accompagnement dans toutes les situations de vie auxquelles nous sommes confrontées nécessite de donner des outils aux aidants, accompagnants pour en faire des facilitateurs…
Cette démarche permet de stimuler et faciliter par des pensées constructives et que chacun devienne acteur à part entière de sa santé au quotidien…

Il est incontournable d’amener la dimension de « se maintenir en bonne santé » dans les établissements scolaires car cela induit un apprentissage de qualité…
« être utile » est la pierre angulaire de l’apprentissage… c’est être épanoui, c’est conjugué l’être et le faire… On connait les autres pour ce qu’ils sont mais rarement pour ce qu’ils sont… « être utile » c’est avoir sa place…

Il est temps de redonner les lettres de noblesse à la richesse qu’est le travail, réinventer vertueusement la communauté de travail, remettre l’humain dans les relations entre les uns et les autres...
Le travail ne doit pas être un moment d’empoisonnement, un moment où on s’éteint par épuisement. La résignation est un état anxiogène dont on ne peut pas mesurer les conséquences.
Le travail doit être un ascenseur social, le levier incontournable pour s’épanouir, s’enrichir des autres, se développer, et permettre l’expression collective par le partage et l’empathie.
Le travail est socialisant, il permet de trouver sa place dans sa vie familiale et dans sa vie sociale... Il favorise l’implication associative, culturelle, sportive et artistique... en fait, il favorise la vie en collectivité...
Le travail est un bien commun, il est la fortune de chacun…

Apporter des solutions préventives, indicatives et pratiques, partagées avec différent experts et/ou Praticiens de santé sur la thématique de "comment se maintenir en bonne santé"

Emission organisés par :

- Pierre Leroux : Somato-thérapeute, conférencier, spécialiste de la santé au travail

- Pierre Pyronnet : formateur animateur spécialiser en gestion corporelle et face aux situations de conflits et du stress, 35 années de pratique des arts martiaux, initiateur de la relaxation bio-dynamique.Le travail est un bien commun, il est la fortune de chacun…

 


Soutenir par un don