ANTHONY and the johnsons "The crying light"

Crooner contemporain et androgyne

vendredi 16 janvier 2009 par prog

Antony Hegarty est un être en mutation, un personnage condamné à tenter de réconcilier la femme et l’homme en lui. Plusieurs l’ont découvert avec I Am a Bird Now, deuxième album émouvant qui parvenait à contourner le pathos souvent associé à la thématique transgenre. The Crying Light démontre qu’Antony évolue tout autant comme artiste. Moins affligé, plus en paix avec lui-même bien que toujours à la recherche d’un autre monde, il réserve même un peu de place à la joie sur ce troisième album plus sobre que le précédent. Musicalement moins poignant, The Crying Light requiert quelques écoutes et une attention portée à la subtilité des arrangements délicats (hautbois, flûte traversière, piano enveloppant, cordes lancinantes) avant de faire effet.

Le groupe s’organise autour du chanteur Antony, dont le nom complet est Antony Hegarty. Né en 1971 à Chichester (une ville du Sussex, au sud de l’Angleterre), Antony s’est installé en Californie en 1981, après avoir passé 18 mois à Amsterdam (en 1977 et 1978). Adolescent, Antony apprécie énormément la musique synthpop de l’époque, en particulier les chansons d’amour sentimentales de Marc Almond et de Boy George. En 1990, Antony déménage à Manhattan et fonde avec Johanna Constantine un collectif artistique Blacklips, groupe de drag queens qui s’adonne au théâtre expérimental.

Le musicien britannique David Tibet (membre fondateur du groupe de musique expérimentale Current 93) découvre Antony en écoutant une démo. Le premier album du groupe, Antony and the Johnsons sort en 2000 chez Durtro, le label de David Tibet. En 2001, le groupe sort un EP, intitulé I Fell in Love with a Dead Boy. L’œuvre contient une interprétation de « Mysteries of Love », chanson composée par David Lynch et Angelo Badalamenti (interprétée par Julee Cruise pour la bande originale de Blue Velvet), et une reprise de « Soft Black Stars », chanson de Current 93.

Le producteur Hal Wilner remarque « I Fell in Love with a Dead Boy » et le fait écouter à Lou Reed qui décide de recruter le groupe pour son projet The Raven. Cette preuve de reconnaissance permet au groupe de signer chez Secretly Canadian, un label américain. Le groupe sort en 2004 un nouvel EP, The Lake, sur lequel Lou Reed intervient. Le label profite de cette sortie pour rééditer le premier album du groupe lui offrant ainsi une bien meilleure diffusion, notamment aux É.-U..

Le second album du groupe, I Am a Bird Now sort en 2005. Il reçoit de très bonnes critiques et obtient le prix Mercury de meilleur album 2005, ce qui apporte au groupe une visibilité importante. Le prix Mercury étant décerné à un album britannique ou irlandais, la présence de I Am a Bird Now dans les nominés a été critiqué notamment par les favoris Kaiser Chiefs (qui ne remettait toutefois pas en cause la qualité musicale de I Am a Bird Now).


forum

  • ANTHONY and the johnsons "The crying light"
    28 septembre 2009, par LAURE DU CASTILLON

    JE CHERCHE à me procurer les albums de ceta artiste, en particulier le deuxième, I4M A BIRD NOW ET THE CRYING LIGHT mais en Belgique, c’est difficiele d’autant que le deuxième album n’existerait qu’en 33 tours. Pouvez-vous m’aider ?

    lAURE DU cASTILLON

    • ANTHONY and the johnsons "The crying light"
      5 octobre 2009, par Bauda Carole

      Bonjour,

      Je ne peux malheureusement pas vous envoyer une copie de L’album d’Antony and the Johnson’s "The crying light" mais j’ai le contact du label qui est anglais : " Rough trade"

      Je vous le donne : olly.parker@roughtraderecords.com

      Moi aussi, j’aime beaucoup cet artiste qui est tout à fait exceptionnel !!!

      J’espère que vous pourrez vous le procurer

      Cordialement

      Radio Grésivaudan Carole Bauda (prog) 94 rue du Brocey 38920 Crolles tél : 0476089191