Accueil > Les éditoriaux

Articles de cette rubrique

editorial du 12 au 19 février (Les éditoriaux)

vendredi 12 février 2010 par Radio-Grésivaudan
Ainsi donc le débat serait-il clos ? Nous ne saurons donc pas ce qu’il en est de notre foutue identité, si tant est que le terme a un sens quand il est connoté national.Voilà ce qui s’appelle finir en eau de boudin, ce qui sonne d’ailleurs plutôt bien, cette cochonaille s’inscrivant dans la plus (...) > suite

editorial du 5 au 12 février (Les éditoriaux)

vendredi 5 février 2010 par Radio-Grésivaudan
Parfois, les idées et les mots arrivent pour un prochain éditorial, des événements, des situations vous interpellent et puis au dernier moment un mail percute vos idées et chamboule tout. Je pensais vous parler de l’organisation des JO d’hiver au Canada, de la lutte importante des populations (...) > suite

editorial du 29 janvier au 5 février (Les éditoriaux)

vendredi 29 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan
L’hiver ! J’avais presque oublié ce qu’était l’hiver… sa beauté immaculée, sa façon de feutrer les sons, sa blancheur éclatante au soleil. Tout à coup, j’ai retrouvé cette ambiance de mon enfance ; l’odeur des oignons frits et les plats en sauce que ma grand-mère faisaient mijoter dans un coin du fourneau à (...) > suite

editorial du 22 au 29 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 22 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan
Des dépenses de l’Etat à l’ineptie des sondages... On nous annonce pour 2009 un record du déficit public. Certes la situation de crise n’arrange en rien les finances de l’Etat, mais celui là même qui demande aux citoyens que nous sommes de se serrer la ceinture devrait faire montre d’exemplarité en (...) > suite

editorial du 15 au 22 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 15 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan
Ceux qui nous gouvernent nous prennent-ils pour des demeurés, pour des ignares pour des sans jugeote, en un mot comme en cent, ceux qui nous gouvernent nous prennent-ils pour des cons ? La question mérite d’être posée, nous la posons. S’il est bien une constante de la pensée conservatrice nationale, (...) > suite

editorial du 8 au 16 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 8 janvier 2010 par Radio-Grésivaudan
Incroyable, 2010 débute avec de la neige... De la neige en Hiver, nous aurions presque oublié que cela été possible, nous aurions oublié que cela est froid, que ça glisse pour le bonheur des enfants, des skieurs et des carrossiers. Mais attention, alerte Orange, danger, sécurité, les drapeaux de la (...) > suite

editorial du 18 décembre au 8 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 18 décembre 2009 par Radio-Grésivaudan
COYOTE PARLE DU MYTHE DE L’HUMANITE Vous me demandez de vous parler des premiers hommes ? Peut-être serait-il plus approprié de me demander de vous parler des derniers. Une espèce en voie de disparition : ils vont en ce moment vers leur extermination. Aucune créature connue dans la Création ne (...) > suite

editorial du 11 au 18 décembre (Les éditoriaux)

vendredi 11 décembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Je voudrais m’adresser aux scientifiques qui, avec sérieux, ingéniosité et dévouement, ont le projet d’installer des boucliers solaires en orbite autour de la Terre afin de dévier les rayons du soleil et permettre de diminuer la température à la surface de notre planète. (...) > suite

editorial du 4 au 11 décembre (Les éditoriaux)

vendredi 4 décembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Je n’étais qu’un jeune débutant dans le monde de la radio, avec peu de connaissances de l’intercommunalité et de la participation citoyenne qui ne portait pas encore ce nom. Une des premières réunions importantes à laquelle j’ai participé fut celle du GEAG ( groupement d’étude et d’aménagement du (...) > suite

editorial du 27 novembre au 4 décembre (Les éditoriaux)

vendredi 27 novembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Vendredi matin à Pontcharra, les retrouvailles étaient joyeuses. Retrouvailles, car se dérouler le deuxième volet de l’inauguration du pole d’échange multimodal. Une inauguration qui fait suite à celle consacrée à la suppression du passage à niveau. La gare de Pontcharra, gare de rayonnement local, est (...) > suite

editorial du 20 au 27 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 20 novembre 2009 par Les ateliers pédagogiques : François
Voilà une semaine qui m’a permis de tester mon identité nationale. A priori, je suis français, donc en bon patriote, lundi matin je ma suis rendu au magasin et j’ai acheté un maillot de l’équipe de France de foot, un beau maillot bleu, ensuite j’ai réservé ma soirée de mercredi, préparé quelques (...) > suite

editorial du 13 novembre au 20 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 13 novembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Certaines choses semblent des évidences, fonctionnement depuis la nuit des temps sans aucun souci. Mais parfois l’actualité permet de mettre en évidence qu’il n’en est rien, que ces acquis sont ressent, qu’ils sont le fruit de luttes importantes et qu’ils peuvent être remis en cause à tout moment. (...) > suite

editorial du 6 au 13 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 6 novembre 2009 par Les ateliers pédagogiques : François
Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de l’identité nationale ; d’apprendre La Marseillaise aux enfants dans les écoles. Que cela signifie-t-il ? Retrouver les valeurs de la République ? Montrer notre fierté d’être Français en honorant la devise du pays qui est Liberté, Égalité, Fraternité ? Ce (...) > suite

Editorial du 30 octobre au 6 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 30 octobre 2009 par Radio-Grésivaudan
Alors qu’il y a quelques semaines le Grésivaudan avancé sur la mise en place d’un lien entre les agriculteurs locaux et la restauration collective, la crise agricole sévissait toujours et le président de la République préparait son discours sur l’agriculture. Il l’a prononcé mardi 27 octobre à Poligny (...) > suite

éditorial du 23 au 30 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 23 octobre 2009 par Les ateliers pédagogiques : François
Cumul d’activité du nouveau patron d’edf, fils de élu à, charter de la honte, procès médiatique et politique, lecture de lettre obligatoire, rocade presque obligatoire, pandémie fantôme, hadopi 2, guide Who’s who machiste, combine pour obtenir les jeux olympique .... Les sujets de débats ou de colères (...) > suite

editorial du 9 au 16 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 9 octobre 2009 par Radio-Grésivaudan
Les unes de la presse mettent en avant certains sujets qui alors revêtent une importante considérable voir vitale, puis ensuite disparaissent au plus profond des interlignes des journaux. En ce moment, c’est l’affaire Mittérand qui monopolise toutes les rédactions, une affaire construite par (...) > suite

editorial du 2 au 9 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 2 octobre 2009 par Radio-Grésivaudan
Aujourd’hui et demain, sont jour d’élection, de référendum plus exactement. Un référendum pour savoir si les Français sont pour ou contre la privatisation de la poste. Référendum, le mot n’est pas exact puisque qu’il s’agit d’une votation citoyenne à l’initiative du Comité national contre la privatisation (...) > suite

éditorial du 25 septembre au 2 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 25 septembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Un périmètre de 243 communes réparties en 6 secteurs, comprenant 13 intercommunalités, dont deux communautés d’agglomération qu’est ce que c’est ? C’est le Scot de la région Grenobloise qui comprend l’agglomération grenobloise, la Bièvre Valloire, le Grésivaudan, le Sud, le Voironnais et le Sud Grésivaudan. (...) > suite

editorial du 18 au 26 septembre (Les éditoriaux)

vendredi 18 septembre 2009 par Radio-Grésivaudan
Une nouvelle année débute. Pour cette saison 2009/2010 nous ne vous proposons pas de révolution dans notre grille de programme. En effet la quasi-totalité des membres de radio Grésivaudan est restée fidèle à leur passion et à leur envie de la communiquer aux auditeurs. Ainsi, vous retrouverez toujours (...) > suite

editorial du 26 juin à septembre (Les éditoriaux)

vendredi 26 juin 2009 par Radio-Grésivaudan
Bonsoooooir.... C’est sur des intonations mittérendiennes que nous vous souhaitons de passer un bel été. En effet difficile pour les radios associatives, de ne pas avoir, un pincement nostalgique à l’annonce du nom de son ministre de tutelle : Mitterand. Le président reconnu comme celui qui a libéré (...) > suite

Soutenir par un don