Accueil > Les éditoriaux

Articles de cette rubrique

edtorial du 9 au 16 mars (Les éditoriaux)

vendredi 9 mars 2012 par Radio-Grésivaudan
Écrire un édito entre deux bus et deux chambres miteuses, cela relève du défi... un peu comme traverser la route a Hanoi. Mais comme je suis plutôt joueuse, je le tente. Alors davance, excusez moi pour les accents, apostrophes et autres points dexclamation manquants... et pour tout manque de (...) > suite

editorial du 2 au 9 mars (Les éditoriaux)

vendredi 2 mars 2012 par Radio-Grésivaudan
« Quand on à rien à dire, et du mal à se taire, on peut aller toujours gueuler dans un bistrot… » (Bernard DIMEY) Aujourd’hui, je n’ai rien à dire, et je fréquente très peu les bistrots, alors comment rédiger un éditorial sur l’air du temps… Encore que, l’air du temps tiens, parlons en… Ca pue un peu au (...) > suite

editoal du 24 fevrier au 2 mars (Les éditoriaux)

lundi 27 février 2012 par Radio-Grésivaudan
Tout vient à point, il suffit d’attendre à défaut d’espérer. J’avoue que j’ai douté et que parfois le bourdon me prenait. Surtout le matin au réveil quand , la bouche sèche, je guettais le moindre signe qui me rassurât, la moindre rumeur qui me permît de retrouver quelque goût au présent. D’autres que moi (...) > suite

editorial du 17 au 24 février (Les éditoriaux)

vendredi 17 février 2012 par Radio-Grésivaudan
Jamais facile d’écrire un édito. Surtout en ces temps pré-électifs de campagne où la tentation de parler politique est trop forte. Cette semaine justement deux faits, qui à priori, n’ont rien à voir ont marqué mon esprit. D’abord la proposition de référendum sur les droits des chômeurs. Ensuite la (...) > suite

editorial du 10 au 17 fevrier (Les éditoriaux)

vendredi 10 février 2012 par Radio-Grésivaudan
Neige glaçante, froid glacial, brrrgl. Quand tout à coup... Coup de chaud, coup d’éclat, coup de gueule. Waou. A l’Assemblée Nationale mardi, le député apparenté PS Serge Letchimy s’exprime. Et ça déménage. Après les propos de Guéant sur les civilisations (ndrl « Toutes les civilisations ne se valent pas (...) > suite

editorial du 3 au 10 fevrier (Les éditoriaux)

jeudi 2 février 2012 par Radio-Grésivaudan
« La boîte aux amis » * Dimanche 29 janvier 2012, autour de 20 heures : Terrible, angoissant, Monsieur de la Vega est pris au piège, malgré une coalition d’amis, riches propriétaires, l’ombre de « L’Aigle », cette organisation secrète dont on ne connait ni les tenants, ni les aboutissants, plane sur (...) > suite

editorial du 27 janvier au 3 fèvrier (Les éditoriaux)

vendredi 27 janvier 2012 par Radio-Grésivaudan
Ca y est. Faut s’y coller. Et même si cela semble un peu tard , on n’y coupe pas . Tradition, courtoisie, souci des autres imposent que l’on y sacrifie. Ainsi donc n’échapperai-je point à la règle et, l’avouerai-je, sans que cela me coûte. Sans doute un reste de cette discipline inculquée dès la petite (...) > suite

editorial du 20 au 27 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 20 janvier 2012 par Radio-Grésivaudan
Aujourd’hui deux nouvelles à priori sans liens, la victoire de Kokopelli et La fermeture de Megaupload. Et pourtant, des deux coté, ne s’il s’agit-il pas simplement du droit d’auteur ou devrais-je dire l’obligation de propriété à toutes choses et du devoir devoir de protéger les grands groupes ? Du coté (...) > suite

editorial du 13 au 20 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 13 janvier 2012 par Radio-Grésivaudan
L’EPRA, c’est un Groupement d’Intérêt Public qui existe depuis 20 ans, et ça veut dire Echanges et Productions Radiophoniques. Echanges, parce qu’elle permet aux radios associatives partenaires (près de 170 dispersées sur le territoire français) de s’échanger des émissions, à travers une plateforme où (...) > suite

editorial du 6 au 13 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 6 janvier 2012 par Radio-Grésivaudan
Et qui c’est qui s’y colle à l’éditorial le lendemain de Jour de l’An, c’est bibi…Et pourtant comme dirait mon cher Directeur, c’est un cadeau, oui, peut- être, mais un cadeau sinon empoisonné, du moins empoisonnant… Car taper un éditorial sur un clavier d’ordinateur même pas fabriqué « chez nous » qui (...) > suite

editorial du 24 decembre (Les éditoriaux)

jeudi 22 décembre 2011 par Radio-Grésivaudan
Edito du 23 décembre 2011 Alors que, comme chaque année à cette époque, resurgit le débat sur l’existence ou la non existence du Père Noël, il nous est apparu que nous devions à nos lecteurs, s’agissant d’un éditorial , de rappeler quelle était notre position collective par rapport à cette question (...) > suite

editorial du 2 au 9 decembre (Les éditoriaux)

vendredi 2 décembre 2011 par Radio-Grésivaudan
Si vous aviez à choisir entre Miss France et Longueur d’Ondes, vers lequel des deux événements vous tourneriez-vous ? Peut-être répondriez-vous que Miss France, vous savez ce que c’est, mais que Longueur d’Ondes, ça ne vous dit pas grand chose. C’est louable, puisque Miss France, c’est un événement de (...) > suite

editorial du 25 novembre au 2 decembre (Les éditoriaux)

vendredi 25 novembre 2011 par programmation
« Il y avait sur la plus grande place de Corinthe une statue, sculptée par Silanion et cataloguée par Pline ; cette statue représentait Epistathe . Qu’a fait Episthate ? Il a inventé le croc-en-jambe. Ceci résume la Grèce et la Gloire » Victor Hugo – (Marius- Les Misérables). Ce que Victor Hugo fait (...) > suite

editorial du 18 au 25 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 18 novembre 2011 par Radio-Grésivaudan
A lire les gazettes, à écouter ceux qui causent dans le poste, cela ne fait aucun doute, les temps sont difficiles. Enfin, pas pour tout le monde , mais quand même il faut admettre que ce n’est pas brillant. Heureusement que ceux qui nous gouvernent - et au premier plan d’iceux, le cornac en chef (...) > suite

Editorial du 4 au 11 novembre (Les éditoriaux)

jeudi 3 novembre 2011
Parti en fumée, le local de Charlie ! Cramé, dévasté, molotovisé. La une à laquelle on a failli échapper cette semaine ? Un Charlie Hebdo rebaptisé Charia Hebdo par Mahomet, nommé rédacteur en chef pour l’occasion, qui annonce la couleur : « 100 coups de fouet si vous n’êtes pas morts de rire ». Bon. (...) > suite

editorial 28 octobre au 4 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 28 octobre 2011 par Radio-Grésivaudan
« Le langage est à la fois le bien le plus précieux et le plus dangereux qui est été donné à l’homme » Friedrich Hölderlin (1770-1843) « Parler pour ne rien dire… » Le brillant éditorial de l’Ami MAX la semaine dernière, et dont je partage le fond, la forme, le contenant, le contenu comme on taste un « (...) > suite

editorial du 21 au 28 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 21 octobre 2011 par Radio-Grésivaudan
C’est la rentrée un peu tardive, j’en conviens- mais je n’éditorialise que sur instructions précises de mon rédacteur en chef. Rentrée comme reprise, comme réveil et autres mots en "re" pour signifier la redondance à laquelle nous sommes réduits par le cours du temps et des choses. Et même (...) > suite

editorial du 14 au 21 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 14 octobre 2011 par Radio-Grésivaudan
Il y a parfois des semaines où il est possible de se demander ce qui est le plus important. Cette semaine semble faire partie de celle-là. La semaine du 12 octobre, la semaine DU débat des primaires ? La semaine du 12 octobre, la semaine du premier meurtre d’un indigène aux Amériques en 1492 ? La (...) > suite

editorial du 7 au 14 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 7 octobre 2011 par Radio-Grésivaudan
Je grince des dents et fulmine en interne. La tension monte et l’indignation avec. Je prends soudain conscience que j’ai mal au cul et me mets à gesticuler nerveusement, mais discrètement. Et plutôt que d’essayer de prendre la parole, je gratte énergiquement sur mon papier les idées qui me passent par (...) > suite

editorial du 30 septembre au 7 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 30 septembre 2011 par Radio-Grésivaudan
Fêter ses 30 ans, n’empêche pas de penser au quotidien et de construire pour le futur. En cette année anniversaire, voilà donc la nouvelle saison qui démarre et la nouvelle grille de la grille qui se met en route, à son rythme, tranquillement. Au programme quelques classiques comme la télé au placard, (...) > suite

Soutenir par un don