Accueil > Les éditoriaux

Articles de cette rubrique

editorial du 3 au 10 janvier (Les éditoriaux)

dimanche 22 décembre 2013 par Radio-Grésivaudan
« Bonne année ! Que tes rêves les plus fous se réalisent ! », « Plein de belles choses pour cette nouvelle année ! », « Santé, bonheur, réussite, étude et travail », « Meilleurs vœux pour cette nouvelle année, plein de bonheur et tout et tout », « Bonne année, santé, que le bonheur et la réussite soient au (...) > suite

editorial du 6 au 13 decembre (Les éditoriaux)

vendredi 6 décembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Est-ce que vous aussi, vous connaissez ce sentiment d’impuissance, qui assaille au tournant de la journée, quand on s’interroge sur l’état du monde et qu’on se demande comment on pourrait s’y prendre pour qu’on n’aille pas dans le mur ? Parce que quand même, il devient impossible de lire un article (...) > suite

editorial du 29 novembre au 6 décembre (Les éditoriaux)

vendredi 29 novembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Aujourd’hui j’ai décidé de me faire plaisir ! Je vais m’offrir un petit cadeau... Comme j’ai été sage toute l’année et que bon, mon bien-être c’est important, et bien aujourd’hui je décide de m’acheter un acte sexuel ! Waou... Hum... J’en suis tout excité ! Bon, je suis novice en la matière donc j’ignore (...) > suite

editorial du 22 au 29 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 22 novembre 2013 par Radio-Grésivaudan
J’ai toujours pris à coeur de participer aux décisions collectives en manifestant, en votant, ou en débattant par exemple. Je suis née sous l’ère Mitterand mais quand j’ai pu voter la première fois, je me suis trouvée face à une déception : donner ma voix à Jacques Chirac ou bien à Jean-Marie Le Pen, (...) > suite

Editorial du 16 au 22 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 15 novembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Portez-vous un bonnet rouge ou un beau nez rouge ? Voilà une bonne question en ses jours de tempête avec rafales, mollissant 3 à 4 de La Hague à Ouessant en fin de nuit avec mer localement agitée de Bréhat à Penmarc’h, peu agitée ailleurs. Si vous êtes Bonnet, peut-être êtes vous sous l’étendard du (...) > suite

editorial du 8 au 15 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 8 novembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Lettre des président-e-s de radio associatives de France aux député-e-s Monsieur, Madame le/la Député(e), Nous sommes amenés à vous alerter sur la menace d’une diminution des financements des radios associatives en 2013, puis sur le budget 2014 de l’Etat qui vous sera présenté par le Ministère du (...) > suite

Editorial du 2 au 8 novembre (Les éditoriaux)

lundi 4 novembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Par flots calculés Intarissables Cette haine verbale disséminée Plus aucune retenue Prescription de l’Histoire Prescription de la mémoire Où est la vérité à présent Bien enfouie dans nos limbes personnels Cherchant ses petits dans les vestiges de nos pensées La peur. Un gouvernement dit socialiste qui (...) > suite

editorial du 26 octobre au 2 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 25 octobre 2013 par Radio-Grésivaudan
A la une de Libé du jeudi 24 octobre 2013 : « Pôle Emploi – L’art de (ne pas) trouver un job ». Ah bon ?! Je pensais qu’on le savait déjà... Enfin, peut-être ne sont-ce conscients de cette réalité que ceux qui, comme moi, sont des abonnés-pôle-emploi-longue-durée... Du coup, c’est l’occasion de tenir (...) > suite

Editorial du 16 au 25 octobre (Les éditoriaux)

mercredi 16 octobre 2013 par Radio-Grésivaudan
La saison 2013/2014 est donc partie, l’occasion pour vous de retrouvez bon nombre de vos émissions préférées mais aussi des nouvelles propositions. Allez faire un tour du coté de l’asie le mercredi à 12h30 ; la parole féminine le lundi à 19h30 ; la parole des Amap le jeudi ; le cinéma le vendredi, la (...) > suite

editorial du 28 juin au 15 septembre (Les éditoriaux)

vendredi 28 juin 2013 par Radio-Grésivaudan
Alors que je m’apprêtais à mettre noir sur blanc, et clairement, le fond de mes pensées de ce jour, pour le texte que voici, notre très cher directeur de radio m’annonce que ce que je vais écrire restera gravé sue la toile jusqu’au 15 septembre. Ce type d’imprévu brutal fige mon regard vers le vide (...) > suite

editorial du 21 au 28 juin (Les éditoriaux)

vendredi 21 juin 2013 par Radio-Grésivaudan
Au risque de paraître un poil naïve (on est à l’abri de rien dans ce monde cruel), je me faisais la semaine dernière une réflexion ô combien inédite : c’est fou comme le cinéma influence les gens ! Je veux dire par là que quand un film paraît au cinéma et aborde un sujet qui sort de l’ordinaire, hop, tout (...) > suite

Editorial du 7 au 14 juin (Les éditoriaux)

vendredi 7 juin 2013 par Radio-Grésivaudan
Depuis quelques mois maintenant j’ai arrêté d’écouter, de lire les « informations ». Drôle de paradoxe quand on prétend « éduquer aux médias ».C’est peut être justement cela : Je ne sais que trop bien à quelle sauce on nous embobine. Je ne connais que trop ce théâtre de unes sordides mêlées aux résultats des (...) > suite

editorial du 31 mai au 7 juin (Les éditoriaux)

vendredi 31 mai 2013 par Radio-Grésivaudan
Quelle légitimité, en vérité, pour produire, à intervalles réguliers, ce qu’il est convenu d’appeler un éditorial ? Ou plutôt un édito, ça fait plus pro et ça rime avec populo, pour causer simple et branché. En quoi mes propres considérations sur ceci ou sur cela méritent qu’un lectorat s’y arrête, alors (...) > suite

editorial du 24 au 31 mai (Les éditoriaux)

jeudi 23 mai 2013 par Radio-Grésivaudan
Un de mes compères, me précédant dans l’honorable tache d’éditorialiste, s’interrogeait tout récemment et fort justement sur l’opportunité d’écrire, malgré tout, un texte, dans un contexte ou toute parole n’a guère plus d’importance qu’un kleenex. J’exagère volontairement le propos, mais c’est ainsi que j’ai (...) > suite

editorial du 17 au 24 mai (Les éditoriaux)

vendredi 17 mai 2013 par Radio-Grésivaudan
Bon sang, mais qu’est-ce qu’ils ont tous à nous balancer de l’An II à tort et à travers ? C’est quoi cette manie des médias de reprendre tous les même formules à la mord-moi-le-nœud, au point de nous, lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, contraindre à les intégrer à l’insu de notre plein gré (et pour (...) > suite

editorial du 3 au 10 mai (Les éditoriaux)

vendredi 3 mai 2013 par Radio-Grésivaudan
Si Sarkozy s’est affublé d’une Nadine Morano pour gouverner - comme on lâche un molosse dans une foule de journalistes - c’est sans doute que cette dernière est l’une des plus grandes gardiennes de son honneur et son intégrité. Tantôt pitbull, tantôt chien-chien à son pépère, elle irait lever la patte (...) > suite

editorial du 26 avril au 3 mai (Les éditoriaux)

vendredi 26 avril 2013 par Radio-Grésivaudan
Je ne crains pas de l’avouer : un instant, l’idée de renoncer à cet exercice éditorial m’a effleuré et je doute encore parfois de la pertinence de persévérer à commenter ce qui ne mérite pas le commentaire, à qualifier l’inqualifiable, à déplorer le déplorable . Est-ce l’arrivée d’une lumière plus tendre, (...) > suite

editorial du 19 au 26 avril (Les éditoriaux)

vendredi 19 avril 2013 par Radio-Grésivaudan
Je vis dans un pays surprenant. On s’y étonne encore de mensonges « droit dans les yeux ». Et il est naturel alors d’y aller de sa surenchère médiatique, de sa loi qui va tout régler, même si par ailleurs celle-ci existe déjà mais n’est pas appliquée. Le simple quidam que je suis, n’ira pas jusqu’à copier (...) > suite

editorial du 12 au 19 avril (Les éditoriaux)

vendredi 12 avril 2013 par Radio-Grésivaudan
Un des clichés récurent trop souvent scotché sur le front de la femme, c’est qu’elle est douce et compréhensive, maternelle et non violente par nature... En tant que femme, je pourrais estimer que c’est hyper flatteur, chic et plutôt classe, mais si je fais preuve d’esprit critique et que je sors de ma (...) > suite

editorial du 29 mars au 5 avril (Les éditoriaux)

vendredi 29 mars 2013 par Radio-Grésivaudan
C’est le printemps et c’est pas l’actualité qui m’inspire... Les chiffres du chômage explosent, Carla Bruni sort un disque, des gens s’opposent en masse au mariage gay, on sort le nouveau slip « anti-prout » et nous sommes encore libres de consommer avec les quelques deniers qui restent à la fin du (...) > suite

Soutenir par un don