Accueil > Les éditoriaux

Articles de cette rubrique

APPEL AUX AUDITEURS ET PARTENAIRES DES RADIOS ASSOCIATIVES (Les éditoriaux)

samedi 1er novembre 2014 par Radio-Grésivaudan
Depuis trente ans, les radios associatives ont participé à l’essor culturel et économique des territoires. Elles sont des acteurs essentiels à l’expression des citoyens, participent à la lutte contre toute forme d’exclusion et sont les garantes de la démocratie locale. C’est pour cette raison que (...) > suite

editorial du 1er au 7 novembre (Les éditoriaux)

vendredi 31 octobre 2014 par Radio-Grésivaudan
Le 14 octobre 2014, je retrouvais une poignée de passionnés de radio pour un stage organisé par la coopérative « Vent Debout » de Toulouse, intitulé « Radio et éducation populaire » avec pour sous-titre « la radio comme outil de lutte ». Le long trajet (nous partions d’Ardèche et avions rendez-vous dans un (...) > suite

editorial du 24 au 31 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 24 octobre 2014 par Radio-Grésivaudan
Du pouVoir Maîtres et maîtresses du monde, chaussés rutilants et piétinants, Dites-vous : il n’y a ni naissance ni mort Manipulez les individus comme des paires de chaussettes trouées, corps et âmes armés de concepts vous justifiant Quant à la population elle s’insurge, régulièrement, puis se (...) > suite

Editorial du 17 au 24 octobre (Les éditoriaux)

jeudi 16 octobre 2014 par Radio-Grésivaudan
Chers Auditrices, Auditeurs, Lectrices, Lecteurs, anonymes et inquantifiables visiteurs de ces lieux, je reviens vers vous pour la troisième année consécutive. Je voudrais donc remercier notre bien aimé directeur de Station, qui, malgré la position toujours un peu précaire des ondes qu’il dirige, (...) > suite

Editorial du 10 au 17 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 10 octobre 2014 par Radio-Grésivaudan
Encore une rentrée. On n’y échappe pas et de nombreux marroniers sont au rendez-vous. A la télé retour en force des experts(?) consultés sur tous les sujets, en appui aux radio-trottoirs où les interviouvés sont confinés dans le rôle de Bidochons sentencieux. Et le retour de l’émule improbable de Zorro (...) > suite

Etorial du 26 septembre au 3 octobre (Les éditoriaux)

vendredi 26 septembre 2014 par Radio-Grésivaudan
Voilà, la nouvelle saison a débuté depuis quelques jours maintenant. Nous allons tacher de vous en donner pour vos deux oreilles en restant toujours fidèle à notre âme radiophonique définies ainsi par une internaute : " Radio Gresivaudan est notre piqure de bonne humeur sur la route du boulot le (...) > suite

editorial de l’été (Les éditoriaux)

vendredi 4 juillet 2014 par Radio-Grésivaudan
Aux premiers jours de cet été nouveau, que me vient-il d’autre à l’esprit, qu’un couple à bicyclette sur la route des vacances, lors de l’été 1936 ? Les congés payés, « être payé à ne rien faire », étaient arrachés de haute lutte, avec la semaine de 40 heures entre autres, au Medef de l’époque. En ces temps, les (...) > suite

Editorial du 28 juin au 4 juillet (Les éditoriaux)

samedi 28 juin 2014 par Radio-Grésivaudan
N’était l’attachement sincère et profond qui me lie depuis des lustres à Radio-Grésivaudan et à son bien aimé directeur, j’aurai volontiers renoncé à editorialiser à un moment où choses et gens m’inciteraient plutôt à prendre quelque distance d’avec ce qu’il est convenu d’appeler l’actualité. Et de là où (...) > suite

editorial du 20 au 27 juin (Les éditoriaux)

vendredi 20 juin 2014 par Radio-Grésivaudan
Dêmos et Krátos sont dans un bateau... Dêmos tombe à l’eau, que reste t-il ? L’état nous injonctionne : « Toi peuple, tu es verni de vivre en « démocratie ». Fais de ce terme un principe et fais-le tourner à tes amis (mention « j’aime », sur facebook). Moi, défenseur de la veuve et de son orphelin, m’en (...) > suite

Editorial du 30 mai au 6 juin (Les éditoriaux)

lundi 2 juin 2014 par Radio-Grésivaudan
Bon, me voici arrivé à quelques heures de l’échéance. Je parle de celle de rendre un texte propre pour le site de ma radio locale préférée. D’habitude, les mots débordent de ma tête pour s’aligner sur le clavier, et ma pensée s’organise autour, pour aboutir à un texte cohérent et construit. Je respire (...) > suite

Editorial 22 au 30 mai (Les éditoriaux)

vendredi 23 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
On dit que le Salvador est un pays dangereux. Que des hommes en tuent d’autres impunément. Qu’il ne vaut mieux pas s’y aventurer ou, si on prend le risque d’y mettre les pieds, être prudent. Ne pas sortir à pieds la nuit. Ne pas prendre de photos dans la rue. Préférer les centres commerciaux éthérés, (...) > suite

Editorial du 16 au 23 mai (Les éditoriaux)

vendredi 16 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
Dans la famille des intermittents du spectacle, il existe plusieurs sortes de situations et de revenus possibles. Il ne faut pas tout mélanger. Comme le disait par exemple un ex-intermittent de France 2 interviewé par un journal célèbre : « Certains mois, je gagnais entre 2500 et 3500 euros, un (...) > suite

editorial du 9 au 16 mai (Les éditoriaux)

vendredi 9 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
Que les lecteurs/auditeurs de ma radio préférée me pardonnent si, pour une fois, je renonce à subir, voire à commenter ce qu’il est convenu d’appeler l’actualité. Mais, je vous l’avoue, j’ai une indigestion de Copé. Et même la conversion bouleversante de Frédéric Lefèvre découvrant les vertus du « tirons (...) > suite

Editorial du 28 avril au 2 mai (Les éditoriaux)

vendredi 25 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Etre ou ne pas être, telle est la question. Curieusement, William Shakespeare accompagne mes pensées, dans cette période postélectorale dite de proximité, et qui fait de moi, un élu responsable. Car la question en question, c’est : vaut-il mieux rester hors du système pour pouvoir le juger, exercer (...) > suite

Editorial du 18 au 25 avril (Les éditoriaux)

vendredi 18 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Nous avons un écologiste à la mairie de Grenoble. Bien. J’ai appris ça sur internet parce que de là où je suis, c’est un peu difficile de se se mettre en relation avec les nouvelles françaises, et encore plus les nouvelles grenobloises. Et encore, c’est parce que j’ai l’occasion de pouvoir parfois me (...) > suite

editorial du 11 au 18 avril (Les éditoriaux)

vendredi 11 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Si vous lisez le Dauphiné Libéré (allez, ça arrive à tout le monde !), vous reconnaîtrez ici sa prose sophistiquée et l’efficacité de ses titres balancés en pleine face de ses lecteurs avides de (dés)information. Si on conçoit le monde selon le Dauphiné libéré, l’humanité est constituée de 40 % d’honnêtes (...) > suite

editorial du 4 au 11 avril (Les éditoriaux)

vendredi 4 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Jeudi 3 avril 2014 est décédé Régine Deforges. Partout les louanges pleuvent sur celle qui fut depuis sa jeunesse soumise à toutes les formes de censure. Si la bicyclette bleu est présente dans toutes les mémoires comme ses écrits érotiques, elle a aussi écrit des livres pour enfants, un recueil de (...) > suite

editorial du 28 mars au 4 avril (Les éditoriaux)

vendredi 28 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
Drôle de printemps que ce printemps-ci. Va pour les giboulées- de mars bien entendu-, va pour les forsytias en fleur, pour ce drôle de frémissement au creux des reins, pour les jeunes filles en fleur- et les garçons itou- va pour cet appétit soudain de renaissance , d’air vif et de tissus légers. Et (...) > suite

editorial du 21 au 28 mars (Les éditoriaux)

vendredi 21 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
Qu’en sera t-il de votre dimanche 23 mars ? Vous abstiendrez-vous, faut-il que vous vous absteniez ? Direz-vous ensuite : Je m’abstins, mais en fallut de peu que je ne me fus abstenu. Vous vous abstîntes, la belle affaire ! Et bien que ce verbe soit d’un intérêt particulier pour les exercices de (...) > suite

Editorial du 14 au 21 mars (Les éditoriaux)

jeudi 13 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
« Mais qui aujourd’hui mange encore des boîtes ?!! ». J’ai entendu cette phrase l’autre jour. Elle sortait de la bouche d’une personne que je connais bien, que je respecte et apprécie. Seulement là, ça m’a tracassé pendant plusieurs jours... Sa particularité à cette personne, c’est qu’elle fait très (...) > suite

Soutenir par un don