editorial du 12 février

Acceptabilité ! acceptabilité ! est-ce que j’ai une gueule d’acceptabilité ! ?
Acceptabilité : Caractère de quelque chose qui est plus ou moins tolérable. Caractère d’un énoncé qui est facilement compris ou naturellement émis par les sujets parlants. (Larousse)
Après m’avoir exhorté à la résilience, prononcé les mots tels que « hors de question » et « serrer la vis », m’avoir donné du « procureur », m’avoir gorgé d’injonctions toutes plus paradoxales les unes que les autres, voici que soudain on se soucierait de mon acceptabilité.?Mon acceptabilité sociale. Voici un mot qu’avec ironie, je triture et mâchouille comme un caramel, cherchant d’abord quel goût il peut bien avoir, et finalement de dégoût le recrachant. Ce vocable certainement susurré à l’oreille du prince par un zélé conseiller en communication me reste en travers de la gorge.?
Car de quelle acceptabilité s’agit-il dès lors qu’en haut lieu, lorsque j’émets à voix haute le moindre doute sur la réalité des chiffres, les déserts médicaux et la santé saignée à blanc, à suggérer d’autres solutions plus originales, à interroger les choix politiques, je serais classé « complotiste ». Pour un peu extrémiste de droite puisque ses édiles se emparés de la part caricaturale de ce marché mental.? De quelle acceptabilité me parle-t-on quand confiance ne m’est pas faite, alors qu’on sait très bien que les français respectent majoritairement les mesures prises tout en sachant très bien que les forces de l’ordre n’ont pas les moyens suffisant pour punir les contrevenants.?
De quelle acceptabilité me parle-t-on quand on réduit l’expression artistique au silence alors qu’il aurait été possible d’imaginer des solutions alternatives et partielles.?Dès lors que l’unique préoccupation, celle pour laquelle nos gouvernants ont été mis en place, est la préservation d’un modèle ultralibéral profitant aux plus riches, de quelle acceptabilité sociale me parle-t-on ? J’exagère ? Tiens donc, les aides aux entreprises période covid ne partent pas dans le soutien à l’emploi ??
Des aides massives ont été versées aux grandes entreprises du CAC40, suite à l’épidémie de Covid. Sans contrepartie : ces dernières continuent à distribuer de généreux dividendes à leurs actionnaires, tout en annonçant la suppression de près de 60 000 emplois, dont 15 000 en France. L’Observatoire des multinationales publie ce 12 octobre un rapport sur ces corona-profiteurs. Basta mag du 12/10/2020 ?
La misère s’accroit alors que les plus riches des riches s’enrichissent et que la bourse se porte comme un charme.
 ?https://www.franceculture.fr/emissions/les-idees-claires-le-podcast/la-crise-sanitaire-du-covid-19-profite-t-elle-aux-riches??
Alors, gens du pouvoir, me caresser l’acceptabilité aux heures de pointe du métro, quand pour sauver votre monde, vous me proposez une unique alternative, à savoir doser mon enfermement et attendre mes piqûres, quel cynisme !?
Accepter un monde sans imaginaire, en troupeau, uniforme, sans couleurs et sans saveur ? Craignez-vous tant des initiatives et de la pensée diffuse et éclairante que vous en oubliez toute réalité scientifique et sociale autre que celle dictée par vos conseillers. Mais vous ne comprenez pas ou alors vous comprenez trop bien ? Hors de vos schémas de lecture de la société, il grouille un monde réel qui a depuis longtemps dépassé le stade de non acceptabilité et qui trouvera toujours moyen de contourner votre pensée en inventant au mieux un monde meilleur et solidaire, au pire la survie. Il va nous falloir apprendre à vivre avec les virus, les avatars d’un monde sur-développé.?
Et parmi nous, patentés ou sans diplôme, nombre de chercheurs, penseurs, philosophes, artistes, sages, que vous ne consultez pas réfléchissent à un monde éclairé et savant, une pensée et un imaginaire qui réinvente l’esprit le corps et l’âme, le rendant bien plus résistant aux attaques mentales et virales qu’une piquouse à but lucratif.?Mais dans votre arithmétique binaire, seuls compte votre propre survie, et à moyen terme choisir entre Macron ou le Pen.?
Misère ! ?

JMC

CréationS radiophoniqueS

Dimanche 18 avril à 18h
Fred le pirate de Marie doucedame

Voyage intérieur

dimanche 18 avril à 9H30 :
Dépasser ses limites

La mort clinique n’est plus un processus irréversible puisque l’on sait depuis peu ranimer des cœurs arrêtés. Ce n’est pas le cas de la mort cérébrale qui demeure aujourd’hui encore la cessation ultime, (les spécialistes ne sachant pas réveiller les encéphales. ) On parvient à greffer les cœurs mais pas les cerveaux. Qu’en est-il de la conscience ? La croyance actuelle la conçoit comme un ouvrage de la matière grise... Fort de ses expériences de médecin anesthésiste-réanimateur, le docteur Jean-Jacques Charbonier, propose un nouveau concept : celui de la conscience intuitive extraneuronale. En ce sens, une personne greffée avec un cerveau tiers se réveillerait avec une mémoire et une personnalité intacte et non pas avec celles du donneur. De l’abstraction à la réalisation… D’après les experts, ce n’est que dans 100 ans que l’on prouvera que la conscience est délocalisée, autonome et complètement indépendante du cerveau et… qu’il y a bien une vie après la mort de la matière. Les démonstrations scientifiques ont toujours anéanti toutes les croyances de façon irréversible. Ce fut le cas lorsqu’ on a pu démontrer que la Terre était ronde et qu’elle tournait autour du Soleil. N’attendons pas pour comprendre… Je vous invite à un tête à tête avec le Dr Charbonier, rencontré au Telegraphe de Toulon- un tout jeune espace d’ouverture et de réflexion. La magie de la radio, c’est de nous donner une voix, à vous d’en fabriquer vos images/

Saturday Live Fever

Samedi 17 avril à 20h30

2014 Sapho chante Oum Kalsoum : L’hommage, forcément, est ambitieux, mais le répertoire de la diva égyptienne va comme un gant à l’éclectique Sapho, artiste touche-à-tout jamais aussi convaincante que quand elle est interprète, avec cette voix farouche aux accents luxuriants, poignante dans la douceur comme dans le désespoir.
Retrouvez le dans Saturday Live Fever Bon concert.

Les Chansons de Papa

Chaque semaine vous retrouverez, des anciens du pays du Grésivaudan interviewé par Bernard Champelovier et des hommages aux grands de la chanson française.

Cette semaine hommage à Boris Vian

regard’ailleurs

Cette émission est enregistrée en France et à l’étranger ; on y retrouve des expatriés, des écrivains-voyageurs, des projets solidaires, des immigrés habitant en France, des parcours de vie... dans une dynamique d’échange et de partage pour se découvrir soi à travers le regard de l’autre.
le vendredi 16 avril 13H30 : Rajani
Rajani à grandi à la boarding school d’Auroville. Issue d’une famille pauvre et ayant perdu son père très jeune, la boarding school, lui a permis d’avoir accès a l’éducation et de pouvoir parler plusieurs langues.

La Télé au Placard

La Télé au Placard, c’est l’émission quotidienne de Radio Grésivaudan. Du mardi au vendredi de 10h30 à 12h en direct, rediffusée à 16h30. Elle donne la parole aux actrices et aux acteurs de la vie locale et culturelle du Grésivaudan !

Tout le programme de la télé au placard, les podcasts des 3 dernières semaines en cours...

Les poules aussi ont des oreilles

De la chaleur humaine et de la musique pour tous les goûts !

Tous les vendredi soir de 18h à 19h, on vous propose de découvrir des artistes de tous horizons, pour toutes les oreilles à travers des chroniques mais aussi à travers des lives !!

Vendredi 09 avril 18h  : Talkie Walkie
Rendez vous ce soir, en live, avec le duo portatif accoustique, Talkie Walkie, qui nous viens de Grenoble, pour un répertoire de covers soul, folk et hip hop. Préparez vos oreilles pour du bon son !!!

A cause de la situation sanitaire cela faisait longtemps que nous n’avions pas pu recevoir de groupes dans nos locaux. Nous sommes ravis de vous retrouver pour cette nouvelle édition. Et qui dit dit nouvelle édition dit aussi nouvelle formule !

Roots Rock Reggae

Roots Rock Reggae : Emission d’actualité musicale totalement reggae !

Jeudi 6 février 2020, Bob Marley aurait eu 75 ans !

A ce soir, 20h30 !

Soyez à l’écoute !

RDV à 20h30 sur Radio Grésivaudan.

Don du Son

Jeudi à 21h30 : Don du Son est une émission qui fait la promotion du reggae des années 70 à nos jours pour ce qui est de la musique Jamaicaine.

Primevère

Radio Grésivaudan, comme chaque année est sur le salon Primevère les 3/4/5 mars , le salon-rencontre de l’alter-écologie. En ses temps de "vertitude" dans l’ensemble des acteurs économiques et politique ; cette affirmation dans l’alter écologie des organisateurs de primevère nous réjouit.
Sur notre antenne :

Lundi 12 avril et dimanche 18 avril : L’incarcération et ses alternatives Tony Ferri , docteur en philosophie, conseiller pénitentiaire, praticien de la criminologie appliquée et membre du laboratoire Gerphau, auteur de “Libre et condamné” aux éditions Libre & Solidaire et Jean-Luc Bermond, membre de Communication Non-Violente

Lundi 19 avril et dimanche 25 avril : La cité, tissu du lien social avec Yvette Bailly, membre du MAN et Béatrice Barras, co-fondatrice de la SCOP Ardelaine et de l’écolieu du Viel Audon et auteure de Une cité aux mains fertiles

Lundi 26 avril et dimanche 02 mai : Le pouvoir de la désobéissance civile avec Le MAN ; Alternatiba et ANV-COP21 ; Extinction Rebellion

Lundi 03 mai et dimanche 09 mai : Ce que nous apprennent les cachalots avec François Sarano est l’auteur de nombreux livres dont “Le retour de Moby Dick : Ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes” aux éditions Actes Sud

Un autre monde

Jeudi 14 avril à 15H :
Ma mère ce héros
Le témoignage émouvant d’une femme qui se remémore les luttes, les espoirs, les déceptions de sa mère, jeune veuve de 32 ans avec 4 enfants. Lui reste l’amour immense qu’elle lui a porté à elle et à ses frères.

H1000

H1000 propose micro en main une randonnée acoustique à travers les chaînes montagneuses. Quelque soit le site ou la saison, H1000 fait traverser à l’auditeur un paysage sonore où se mêlent les sons des grands espaces montagnards et les impressions des personnages qui le traversent.

jeudi 14 avril 13H30 : Cap pour une ballade dans les prairies et au bord des feuillus

Soutenir par un don