l’éditorial de l’été du 1er Juillet au 15 septembre

C’est l’été c’est entendu

Les vacances pour qui peut
Les voyages proches ou lointains pour qui peut aussi.
Faisant partie des privilégiés qui disposent de temps et de quelques menus euros pour folâtrer de ci de là, hors des congés battus et des carcans horaires, je vous offre pour les deux mois qui viennent quelques extraits écrits d’escapades récentes ou plus anciennes, en vélocamping, qui, je l’espère dépasseront le bout de mon nez.
En route donc


... particules transfrontalières 
nous franchissons
 regards tendus vers l’horizon miroir
 les limites devenues invisibles

je demeure 
ici ou là
 dans de multiples asiles aux langages obscures
 que l’agitation des mains des yeux des lèvres 
rendent miraculeusement clairs

je demeure
 l’éternel étranger de passage

un européen sur chambre à air rotative

un curieux de nature
 un évadé de la cage

un traverseur impénitent
 scandant les matricules de petites communes
 au fil des routes des chemins des ruelles 
fondant

les visages irradiés de lumière des fresques toscanes

les vapeurs ténébreuses des fourneaux de la Sarre 

les gradins du Millénium et les bas quartiers de Porto

les moules frites de Calais et les jetées de Galice

les bus de Budapest et les rives de Gironde

en un alliage humain inaltérable...







...
 D’une ligne sur une feuille

Tracée à l’instinct

Nous dessinions une géographie nouvelle

Notre mine de goudron fondu glissant dans un cliquetis régulier
L’à peine perceptible

Si loin et déjà passé

Fuyait dans notre dos en lignes parallèles et floues
Étranges étrangers dirait Prévert

Qui ne laissent qu’une trace infime sur notre sol
...


...
 Dans cette quête

Il y a comme un air de Raymond(s)

Du photographe admiré des villes sans atours des campagnes inconnues

Et de l’idole de l’enfance

La radio des après-midis indolents d’une France traversée en second

Et ce retard toujours sur le vainqueur
Qu’aurions-nous pu sans les alimentations sommaires

Service public du nutritif

Bureau d’échange des vies marginales

Sans les ponts et chaussées, service public d’austérité

Fils et passerelles entre les existences
...

JM.F

 

Les Oreilles en Éventail

Les Oreilles en Éventail, c’est votre émission quotidienne estivale, du lundi au vendredi, de 10h30 à 12h (rediffusion à 17h30), qui donne la parole aux acteurs et actrices de la vie locale et culturelle du Grésivaudan !
Vous pouvez également nous retrouver sur notre page Facebook pour partager nos événements.

Invité(s) aujourd’hui Jeudi 28 juillet :

- Jean-François Noyon et Hervé Pouliquen pour nous présenter le Micro Brassens Festival qui aura lieu vendredi 29 juillet au Sappey, dès 18h dans le pré devant le gîte de la Jacobine. Venez chanter et/ou écouter durant cette soirée, que ce soit des chansons françaises, des compositions, du folk enfin vous l’aurez compris vous avez "micro libre" ! Apportez votre pique-nique, détendez-vous et profitez (vous pourrez boire une bonne bière de La Bonne Fabrique). Participation au chapeau

festival arpenteur 2016 les quotidiennes

Chaque jour, du 4 au 8 juillet, une équipe de choc, composée de Marion Bourget ; Boris Guyot a donc arpenté le festival avec ses micros, ses enregistreurs, ses questions... Tout le matériel nécessaire pour vous transmettre les passions qui animent l’Arpenteur, vous proposer leur regard et leur créativité à travers 5 rubriques :

ETM - Atelier Radio - Espace Temps Mobilation

En partenariat avec la mission locale du Grésivaudan, la MFR (Maison Familiale et Rurale), les associations « La Bouture » et « L’Apase », Radio Grésivaudan propose un atelier radio pour que les jeunes puissent à leur manière partager, se questionner, rencontrer des acteurs locaux aux parcours divers. Le micro devient alibi pour explorer la société et être ensemble. Un projet soutenu par la Région Rhône-Alpes.