Mars, dieu de la guerre et de la jeunesse

Mars, dieu de la guerre et de la jeunesse n’a jamais autant mérité ces attributs que cette année. Mais c’est aussi le mois où, le 21, on fête l’arrivée du printemps et, pour les plus âgés d’entre nous, le 22 , l’anniversaire de la naissance d’un mouvement , le « Mouvement du 22 mars » , animé par un certain Cohn-Bendit, à l’origine, avec d’autres, de ce que l’histoire retiendra sous l’appellation « les événements » de mai 68 .
Mais je dois l’avouer, j’avais, dans un premier mouvement, décidé de renoncer à cette chronique mensuelle. L’accumulation de mauvaises nouvelles, de cris et de fureur, me faisait douter de la pertinence et de l’utilité de ces intervention mensuelles. Je ne me sentais ni le force ni le goût de perdurer dans un entreprise qui ne mobilisait que son auteur. Et l’actualité, tout entière dominée par les cris et la fureur, les sirènes et les bombes à 24 heures de voiture, les sinistres interventions de Zépen et Penours, Et je dois reconnaître que je prenais quelque plaisir à rédiger ces réflexions mensuelles et à ricaner de nos travers, encouragé par mon ami Marcel, qui est loin d’être …, à traquer tout ce qui pouvait faire l’objet d’un commentaire ou d’un détournement susceptible de provoquer sourire ou indignation.
C’était sans compter sur l’empreinte paternelle, la mémoire d’un père instituteur, descendant des hussards noirs de la République, grand curophage qui ne renonça jamais à commenter son temps et à s’exposer aux dangers de son époque. Ainsi donc, à l’encontre de son exemple, je renoncerais à livrer mon humeur, mon point de vue d’homme et de citoyen sur personnages et événements, avec d’autant plus de raison que le temps présent se boursouffle sous l’accumulation de sinistres situations où l’homo sapiens est de moins en moins présentable ? Allons donc !
A cet égard, comme l’on dit quand on cause dans le poste, comment ne pas réagir aux obscénités télévisuelles des marchands du temple. Ainsi de cette émission produite par Antenne 2 et la Croix-rouge au profit des réfugiés d’Ukraine Programmation respectable avec chanteuses et chanteurs évitant tout pathos, quand brutalement apparaît un premier spot publicitaire, puis d’ autres, aussi dérisoires, incrustés dans les images de cette manifestation de soutien. Nagui, l’animateur, conscient de la gène provoquée prit alors la parole pour préciser que ces annonceurs s’étaient engagés de remettre à la Croix-rouge le même montant que celui du cout de figuration par et pour la 2. Soit, mais le malaise persiste. Le fric, toujours le fric !
Même semaine , sur Arte cette fois . Attention, c’est du très lourd, de l’innommable, que la chaîne a choisi d’inscrire un mardi à une heure de grande écoute, un reportage sur le statut des femmes au sein de l’église romaine et notamment sur l’histoire d’une jeune religieuse venant tout juste de prononcer ses vœux , prise en charge par son père spirituel, protégé par son statut sacerdotal et l’omerta de l’église catholique. pour l’initier au cunnilingus et aux fellations- les voies de Dieu sont,comme chacun sait, impénétrables- prêtre rejoint par un autre prêtre, frère du premier, et pour un calvaire qui durera plus de vingt ans. Terrible enquête qui, durant deux ans, a recensé de multiples témoignages où les mécanismes d’emprise sont analysés, ainsi que les processus d’infériorisation des femmes, condamnées à avorter, si nécessaire, avec la bénédiction silencieuse de l’institution, silence habituel et déjà efficace quand il s’agissait des prêtres pédophiles. Saluons au passage Arte et le service public pour le courage de leur programmation qui, à ma connaissance, n’a pas été suivie de cris d’orfraie de la part de Christine et de Ludivine.
Le 22 mars c’est aussi le dernier jour du mois de la poésie. Poésie ? Vous avez dit poésie ? La poésie ne sert à rien, c’est bien connu. Alors, je passe !
Et Dieu dans tout ça ?
« Puisque l’ordre du monde est réglé par la mort, peut-être vaut-il mieux pour Dieu qu’on ne croit pas en lui et qu’on lutte de toutes ses forces contre la mort, sans lever les yeux vers ce ciel où il se tait »
Il faut toujours relire Camus.

Prenez soin de vous,

MA

La Télé au Placard

La Télé au Placard, l’émission quotidienne de Radio Grésivaudan.
Du mardi au vendredi de 10h30 à 12h en direct et en rediffusion à 16h30 on va vous causer vie locale et culturelle. Cette émission donne la parole à toutes les personnes qui font vivre le Grésivaudan et au delà !

Vivre avec le VIH

Dimanche 22 mai à 13h :
Nous présentons le Patchwork des noms, une asso qui rend hommage aux personnes décédées des suites du sida.

Voyage intérieur

dimanche 15 mai à 9H30 :
Youki Vattier - à la vie à la mort

Les hommes ont toujours voulu vaincre la mort, notamment par la croyance en l’au-delà. Aujourd’hui quelque chose a changé. La puissance et l’efficacité de la science couplées à celles de la technique véhiculent un fantasme :celui du prolongement indéfini de la vie.
La mort est devenue un problème à résoudre…
Or vouloir transcender les limites de la condition humaine, cela revient à considérer que la Terre n’a pas de limites écologiques…
L’idée défendue par notre invitée est qu’il n’est possible d’habiter harmonieusement notre monde qu’à condition d’habiter la mort. Ce qui revient à accepter une seule et même idée de la finitude. C’est là la boucle écologique.

Nous fêtons les naissances, le passage à l’adolescence, les mariages, les noces d’or, mais également la fécondité. Parmi tous ces rituels, pourquoi ne pas faire une place à celui qui viendrait réenchanter la mort ?

Youki Vattier est journaliste et réalisatrice de documentaires. Elle a perdu ses parents et nous démontre son aptitude à surmonter l’épreuve de leur disparition, pour côtoyer aussi et simultanément la beauté, la créativité et parfois même la joie.

Et si c’était ça, le premier pas pour nous apprendre, peu à peu, à réenchanter la mort ?

Primevère

Radio Grésivaudan, comme chaque année est sur le salon Primevère, le salon-rencontre de l’alter-écologie. En ses temps de "vertitude" dans l’ensemble des acteurs économiques et politique ; cette affirmation dans l’alter écologie des organisateurs de primevère nous réjouit.
Sur notre antenne :
Lundi 16 mai et dimanche 22 mai : le logiciel libre un bien commun

Bluesy et Blues Café

Le Dimanche à 20H, les animatrices et animateurs du Collectif des Radios Blues francophones échangent, diffusent et promotionnent les nouveaux talents du blues et les musiques blues sous toutes formes. Bluesy et blues café, 2 membres de CRB sur notre antenne

Les Chansons de Maman et Papa

Chaque semaine vous retrouverez, des anciens du pays du Grésivaudan interviewé par Bernard Champelovier et des hommages aux grands de la chanson française.

Samedi 22 mai : Aragon et ses interprètes

Saturday Live Fever

Samedi 20 mai à 20h30 :
C’est avec grand plaisir que Saturday Live Fever vous propose l’intégralité d’un

Bon concert.

Zaïmoon Simon et Mateusz

Je suis né et j’ai grandi à Bruxelles. Et comme beaucoup de bruxellois.e.s, je ne suis pas belge. Issu d’une famille éparpillée, je suis un peu Autrichien, Slovaque, Français, Argentin, Russe, Polonais. Enfant, j’écoutais Brassens, Mc Solaar, Boulat Okoudjava et Karsten Troyke. J’écris des chansons, rap mes textes et joue de la musique depuis mes 15 ans. Si j’ai commencé par jouer mes chansons lors de petites occasions, c’est avec un groupe « The Serious Beans Project » basé à Maastricht, que mon expérience musicale démarre.
 
En 2012, je co-écris et enregistre l’album « Périple » avec the Serious Beans Project, un groupe de 7 jeunes venus des 4 coins de l’Europe (Espagne, Pologne, Italie, Suisse, Allemagne, France et Belgique). C’est dans ce groupe que je rencontre mon acolyte Mateusz Malcharek un contrebassiste et multi-instrumentiste polonais venus étudier le Jazz à Maastricht. S’en suit 2 ans, où nous jouons des concerts en Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Suède, Italie, Israël, Egypte et Suisse. Nous avons, lors de ces voyages vendus environ 3 000 Cds. Quand je rentre à Bruxelles en 2013, je rejoins l’école de théâtre mouvement « kleine academie » pour développer mon jeu scénique. Parallèlement, je commence à jouer mes compositions en solo. Suite à la mise en pause du Serious Beans Project en 2015, je partage mes textes dans différentes constellations musicales dont les Chats Da Brassala (Sura Sol du groupe Las Lloronas, Mervie et Mateusz Malcharek), les Sneaky Pickles et Gluten Three. Durant l’année 2017-2018 une envie grandissante de me produire seul sur scène émerge. Je joue alors dans différents lieux associatifs et culturels.
Après une première tournée Zaïmoon durant l’été 2020, le désir est venu de produire un album. Pour la production, l’arrangement et l’écriture de celui-ci, j’organise un crowdfunding en novembre 2020 qui rassemble plus de 250 contributeurs et permet de récolter 150 % de la somme demandé. J’ai dans le cadre de cet album aussi reçu un subside de la FWB. Durant l’année 2021, je me produis de plus en plus dans des maisons ou appartements bruxellois. En août et septembre 2021, je fais une tournée en France et joue 10 dates dans le Lubéron.
 
Aujourd’hui, nous sommes avec mon amis et collègue Mateusz Malcharek, en plein mixage de l’album que nous allons sortir le 16 juin 2022 au Théâtre Mercelis à Bruxelles. Depuis octobre 2021, le projet inclut 2 musicien, moi Zaïmoon et mes textes et Mateusz Malcharek à la contrebasse. Mais la constellations change. Ainsi fin février nous avons jouer un concert avec le guitariste espagnol Raul Corredor. De plus, nous sommes en train de travailler avec le groupe Pep’s (Blanche Tirtiaux et Marine Mechri) pour un set combiner et une tournée dans le sud de la France en mai et en Wallonie cet été.

Juste après l’émission Zaïmoon passe à 19h en première partie à l’Espace Jargot

pour écouter l’émission du 19 mai 2022 :

Roots Rock Reggae

Roots Rock Reggae : Emission d’actualité musicale totalement reggae !

l’actu des oublié.e.s

Jeudi 26 mai : Saison II • Episode 18 : voici le dernier épisode de l’Actu des Oublié.e.s de la saison II, suite de la semaine dernière : Abolir la police 2/2.>

On est pas des pros !

L’émission qui revient sur l’actualité, qu’elle soit marquante, décalée ou passée inaperçue. Les intervenants ne sont pas des experts des sujets abordés, bien au contraire.

Live Addict

Vous aimez le live, vous aimez le Rock Progressif, vous aimez le rock en général, vous rêvez d’en connaitre son histoire, Live Addict est fait pour vous ! Une sélection de Pierre Dachelet
Une émission de radio RdWa la radio du Diois, sur leurs ondes le lundi à 22H30,sur radio Grésivaudan